Angoulême assure l'essentiel

  • Angoulême assure l'essentiel
    Angoulême assure l'essentiel
Publié le , mis à jour

Plus disciplinés, les Angoumoisins s'imposent logiquement (27-16) face à des Albigeois trop brouillons.

Soyaux-Angoulême 26-17 Albi

Par Jean-François Chretien

 

Résumé de la rencontre

Première période équilibrée entre deux formations décidées à ne rien lâcher, si bien qu’après vingt minutes de jeu les deux équipes étaient à égalité (6-6). Mais les dernières vingt minutes de la première période allaient être dominées par les Charentais et, sur l’un de leur temps fort, Le Guen marquait. Mais l’arbitre refusait l’essai, le talonneur ayant probablement mis le pied en touche. Ce n’était que partie remise puisque sur la sirène, l’arbitre accordait un essai de pénalité aux Charentais. 13-6 à la pause mais tout restait à faire. 

La seconde période allait être d’un autre calibre. Ce sont d’abord les Angoumoisins qui inscrivaient un deuxième essai par l’intermédiaire du pilier El Jaï (69e). Mais les Albigeois montraient qu’ils avaient de la ressource et, malgré leur infériorité numérique, ralliaient l'en-but d'Angoulême (21-17, 74e). Sauf que chez eux, les Charentais sont intraitables. Suite à un nouveau temps fort et plusieurs temps de jeu, le ballon parvenait à Wieprecht qui aplatissait le troisième essai. Belle récompense pour celui qui faisait son retour après sept mois d’absence. 26-17 au coup de sifflet final, les hommes du duo Laïrle-Ladauge ont fait oublier la défaite en terre biterroise.

 

L’action de la rencontre

L’essai marqué par l’ancien albigeois et pilier du SAXV, Youness El Jaï. Il se trouvait à la conclusion d’une superbe action charentaise au cours de laquelle le ballon a voyagé d’une aile à l’autre pour finir dans ses bras.

 

Le fait du match

Les deux essais inscrits par les Charentais : l’un par un ancien albigeois, le second par un absent de longue date. El Jaï et Wieprecht pouvaient quitter la pelouse avec le sourire.

 

Les meilleurs

Le Guen, Laulhé, Lescure, Solofuti, El Jaï, Wieprecht ; Damiani, André, Nagiri

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?