[DOSSIER HAND/RUGBY] Philippe Bernat-Salles : « Au milieu il y a ces « cons » du rugby »

  • [DOSSIER HAND/RUGBY] Philippe Bernat-Salles : « Au milieu il y a ces « cons » du rugby »
    [DOSSIER HAND/RUGBY] Philippe Bernat-Salles : « Au milieu il y a ces « cons » du rugby »
Publié le , mis à jour

Le président de la Ligue de Handball et ancien ailier international de rugby à Pau et à Biarritz, Philippe Bernat-Salles a bien voulu comparer l’impact des deux sports juste avant d’assister à la rencontre de Pro D2, Vannes - Biarritz.

Peut-on comparer le rugby et le handball en termes économiques ou médiatiques ?

Non, le rugby est le seul sport qui a su depuis des décennies trouver sa place à l’ombre du football. Le rugby est aujourd’hui bien installé comme sport numéro deux en France. Le handball s’amuse bien dans son coin, grignote les miettes que lui laissent ces deux sports. Depuis dix ans au hand, nous connaissons un développement qui peut paraître exponentiel mais on partait de très, très bas. Après, c’est sûr que l’équipe de France de hand est une formidable locomotive, qu’elle tire derrière elle toute une fédération. On connaît les résultats des frères Karabatic aux JO. Mais il faut savoir que nos équipes de moins de 17 ans, 19 ans ou 20 ans ont toutes remporté leurs tournois internationaux. Ce qui n’est pas le cas il est vrai au rugby aujourd’hui.

Qu’un président de la Ligue valide la politique fédérale, c’est une situation que le rugby ne connaît pas ?

Mais nous avons aussi nos guéguerres internes, seulement à un moment tout le monde tire dans le même sens. Les clubs français savent ce qu’ils doivent à leur équipe de France. Si les salles se remplissent, c’est aussi parce que notre sélection nationale véhicule des valeurs familiales qui profitent à tous. Après, le poids du PSG ou de Montpellier ou Chambéry, fait qu’aujourd’hui, dans notre championnat, nous avons tous les internationaux français et 90% des meilleurs joueurs au monde.

Prêt à prendre la place du rugby ?

En Allemagne ou en Espagne, le hand a su prendre cette place derrière le football. Chez nous, au milieu il y a ces cons du rugby ! Je le dis avec beaucoup d’affection. Je sais d’où je viens. Je n’oublie rien. Je crois que nous ne devons pas voir ces deux sports comme concurrents. Mais complémentaire. Ce n’est pas les mêmes aires de jeu, pas les mêmes périodes. Les 6 Nations, tout le monde même le football, l’envie ! Nous au handball, nous vivons avec le prisme des jeux Olympiques que n’a pas le XV.

Les salaires des joueurs et notamment des stars, sont-ils comparables ?

Je ne sais pas trop. Je ne suis plus au fait des affaires du rugby. Après, le hand commence à apprivoiser l’arrivée d’investisseurs privés qui veulent se développer dans nos salles et avec nos joueurs, mais je ne crois pas que les niveaux de rémunération du petit ballon rond arrivent au niveau de l’ovale. Pas encore !

Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?