Le SA XV s'attend à un match difficile

En déplacement à Montauban, Soyaux-Angoulême s'attend à une partie difficile contre Montauban, solide troisième. Pour se préparer à ce choc, les Charentais ont eu des conditions climatiques difficiles. 

Par Jean-François Chretien

Sapiac, la fameuse cuvette, est comme Chanzy imprenable depuis le début de la saison. En outre, les Montalbanais depuis leur défaire à Angoulême au mois de septembre ont relevé la tête. Meilleure défense, troisième attaque et une troisième place au classement, le défi à relever est de taille pour les Charentais.« On ne va pas rencontrer la même équipe qu’au match aller, reconnaît Julien Laïrle. Pour moi, explique-t-il, après avoir fait l’analyse c’est actuellement l’équipe la plus complète de ce championnat. Malgré tout on ne va pas y aller pour les regarder jouer ».

« Certes, continue-t-il, c’est un match important mais on ne va pas se mettre de pression. On va aborder cette rencontre de façon positive ». L’objectif premier des charentais, même s’ils espèrent grappiller des points à l’extérieur, c’est de rester invaincus chez eux. « On sait que l’on connaîtra encore des déconvenues, constate le manager général, mais on veut montrer à l’extérieur que l’on ne manque pas d’ambitions. Bien sûr on va rencontrer une équipe complète dans toutes ses lignes mais on a quelques armes à faire valoir notamment défensives ». Et depuis le revers biterrois, c’est ce à quoi les coachs se sont attachés : recentrer les entraînements sur la défense et ça s’est vu la semaine dernière face à Albi.

Des conditions climatiques difficiles

Le problème auquel sont confrontés les partenaires d’Ayestaran aujourd’hui ce sont les conditions climatiques. Avec ces terrains gelés pas évident de travailler les mêlées et les touches. « On fait avec, explique Julien Laïrle. Mais on est un petit club. On n’a pas de terrain synthétique ou d’espace couvert pour s’entraîner. Le dernier entraînement avant de partir dans le Tarn se fera sur un terrain de hand !» Effectivement ce ne sont pas les meilleures dispositions. Mais en plein air, le risque de blessure est permanent. Alors les Angoumoisins s’adaptent.

Malgré tout, ce soir ils devraient retrouver une pelouse correcte car elle a été bâchée et chauffée. Sauf que le problème risque de perdurer car la vague de froid est annoncée jusqu’en milieu de semaine prochaine. Or Angoulême ne dispose pas de bâche pour protéger Chanzy. Et en outre le match contre Biarritz est programmé sur Canal+. Il va peut-être falloir remédier à cet état de fait car un report coûterait extrêmement cher. Mais n’anticipons pas. L’immédiat c’est cette rencontre à Montauban et encore un gros combat à livrer.