• Champions Cup : Le bilan après la phase de poules
    Champions Cup : Le bilan après la phase de poules
Publié le / Modifié le
Champions Cup

Champions Cup : Le bilan après la phase de poules

La phase de poules de la Champions Cup s’est terminée ce week-end et a rendu son verdict. Les Celtes, absents des quarts la saison dernière, reviennent en force alors que les Wasps et les Saracens seront une nouvelle fois au rendez-vous. Clermont recevra Toulon dans un duel franco-français alors que Toulouse ira défier le Munster sur ses terres. Midi Olympique fait le point.

Poule 1

Le Munster termine en tête de la poule après avoir disposé non sans mal du Racing 92, 22-10 dans son antre de Thomond Park. Porté par un CJ Stander encore colossal, les Irlandais défaits seulement à une reprise chez les Tigers ont dominé de la tête et des épaules leurs adversaires. Ils recevront en quarts de finale à Thomond Park pour la neuvième fois de leur histoire. Une performance à souligner après le décès brutal de leur entraîneur Anthony Foley en octobre dernier avant le match aller face au Racing 92. Le Stade toulousain, adversaire en quarts de finale est prévenu. La province de Limerick ne sera pas la seule représentante de la poule puisque Glasgow s’est lui aussi hissé en quarts après une phase de poules surprenante. Qui aurait en effet parié sur les Écossais lors du tirage au sort ? Les coéquipiers de Jonny Gray ont pourtant su tirer leur épingle du jeu, notamment grâce à leur victoire sur la pelouse du Racing (14-23) et le succès sans contestation possible contre Leicester (0-43) lors de la dernière journée. Glasgow connaîtra donc les quarts de finale de Champions Cup pour la première fois de son histoire et ce sera sur la pelouse du champion en titre, les Saracens. De quoi satisfaire l’international et troisième ligne écossais des Sarries Kelly Brown qui retrouvera son ancien club.

 

Poule 2

Les Wasps et le Stade toulousain, respectivement premiers et deuxièmes se déplaceront lors des quarts de finale. Avec une seule défaite au compteur sur le terrain du Connacht et un match nul à Toulouse, les Anglais ont montré qu’ils avaient de la ressource. Il leur en faudra pour espérer venir à bout du Leinster en quarts à Dublin. Pour Toulouse la victoire lors de la sixième et dernière journée face au Connacht permet aux Rouge et Noir de retrouver les quarts de finale de la compétition, presque trois ans après leur dernière participation. C’était déjà face au Munster et Toulouse avait mordu la poussière (défaite 47-23). Certes, les deux équipes ont changé, mais nul doute que les coéquipiers de Thierry Dusautoir sauront s’en souvenir. C’est en tout cas un quart de finale de gala en vue entre deux équipes au palmarès prestigieux dans la compétition (2 Coupes d’Europe remportées pour le Munster, 4 pour Toulouse).

 

Poule 3

Toulon n’avait pas le choix. Au pied du mur, il fallait ramener au minimum un point du périlleux déplacement chez les Saracens. Et les Varois l’ont fait en s’inclinant 10-3 au terme d’un match féroce dans l’intensité et dans l’engagement comme en témoigne le plaquage du centre toulonnais Mathieu Bastareaud sur le jeune arrière Alex Lozowski. En quarts de finale, le RCT se rendra à Clermont pour une affiche de prestige entre deux équipes qui avaient jusqu’à présent l’habitude de croiser le fer en finale de Coupe d’Europe. Les Saracens accueilleront les Glasgow Warriors .

 

Poule 4

Le Leinster a concédé le nul à Pierre-Antoine face à Castres (24-24). Un résultat qui ne change rien au classement final de la poule, déjà acté lors de la 5ème journée. Les Irlandais, assurés de terminer premiers recevront les Wasps en quarts après un parcours quasi-parfait (quatre victoires, un nul, une défaite sur le terrain de Montpellier). Pour les clubs français, Montpellier et Castres, la compétition s’arrête là malgré de belles choses entrevues par moments. La constance a fait seulement défaut...

 

 

Poule 5

Dans cette poule, c’est bien simple, Clermont a fait sa loi. Avec cinq succès en six rencontres dont quatre bonifiés, les Clermontois n’ont laissé que des miettes à leurs concurrents. Impressionnante dans son volume de jeu, l’ASM se retrouve en tête du bilan général toutes poules confondues. Les hommes de Franck Azéma ont une nouvelle fois fait étalage de leur niveau de jeu en se montrant sans pitié pour Exeter (48-26). Au printemps, ils retrouveront sur leur route Toulon pour un match explosif. La seule mauvaise nouvelle est la blessure de Wesley Fofana, touché au tendon d’Achille et absent pour de longs mois. À noter la belle performance de Bordeaux-Bègles victorieux en Ulster (22-26). Une victoire qui permet à l’UBB de terminer deuxième de la poule, de sauver l’honneur et de se remettre en selle pour le Top 14.

 

Le XV de la 6ème journée

 

 

midi olympique
Réagir