Angleterre : avec quelle équipe pour affronter les Bleus ?

  • Angleterre : avec quelle équipe pour affronter les Bleus ?
    Angleterre : avec quelle équipe pour affronter les Bleus ?
Publié le , mis à jour

Français et Anglais sont décimés avant le Crunch le 4 février. Eddie Jones va puiser dans le réservoir britannique pour composer son équipe. 

Eddie Jones devra se passer de nombreux joueurs pour le premier match du tournoi des Anglais contre la France, le 4 février. L'Angleterre connaît notamment une pénurie en troisième ligne, où tous les joueurs qui avaient fait le Grand Chelem en 2016 devraient être absents. Retour sur les forces en présence ligne par ligne.

Première ligne : Eddie Jones ne pourra pas compter sur le premièr des frères Vunipola, Mako. Le pilier gauche des Saracens est un maillon essentiel du coach australien. Il a été titulaire à 9 reprises sur 12 matchs en 2016. Son remplaçant, Joe Marler est quant à lui très incertain. S'il figure dans le squad de Jones, il est blessé à la jambe et pourrait ne pas être remis pour la rencontre face à la France. Nathan Catt (Bath) et Elis Genge (Leicester) feront à priori leur grand début dans le tournoi. A droite, l'inusable Dan Cole est présent comme son remplaçant Kyle Sinckler. Au talonnage, Dylan Hartley a été confirmé au poste de capitaine par Eddy Jones. Il sera accompagné par Jamie George et Tommy Taylor. 

Deuxième ligne : De ce côté, l'Angleterre est bien fournie. Avec Maro Itoje, George Kruis, Joe Launchburry et Courtney Lawes, elle a de quoi voir venir. L'incertitude subsiste encore quant à la participation de Kruis. Le deuxième ligne des Saracens se remet d'une fracture de la pommette. S'il n'a pas effectué son retour dans le groupe des Sarries contre Toulon ce week end, il a participé au stage d'entraînement de l'Angleterre au Portugal et se montre confiant pour affronter les Bleus. 

Troisième ligne : Eddie Jones va devoir faire avec des absences de poids à ces postes. L'ancien capitaine Chris Robshaw mais surtout Billy Vunipola, élu meilleur joueur du tournoi l'an dernier, sont d'ores et déjà forfaits. Le troisème laron de la troisième ligne qui a fait le Grand Chelem, James Haskell est lui très incertain. L'Anglais a pris un KO pour son retour à la compétition le 8 janvier après une blessure au pied qui l'avait éloigné six mois des terrains. Ce week-end, Haskell a de nouveau ressenti une douleur au pied. Toujours au rang de la troisième ligne, c'est Jack Clifford, le coéquipier de Marler aux Harlequins, qui s'est blessé contre le Stade Français. Clifford et Haskell n'ont pas pris part au rassemblement des Anglais au Portugal. 

Charnière : Pas de soucis pour l'Angleterre. Eddie Jones pourra compter sur ses demis de mêlée et demis d'ouverture type. Danny Care, Ben Youngs, Henry Slade, Owen Farrell et George Ford sont bien présents dans le squad anglais pour la réception de la France. Tout comme Alex Lozowski qui fait sa première apparition dans l'équipe d'Eddy Jones. 

Ailiers : Encore une ligne, où les Anglais ne sont pas dépourvus. Marland Yarde et Jonny May figurent dans la liste des joueurs retenus par Eddy Jones. Mieux encore, elle enregistre le retour de Jack Nowell. Le joueur d'Exeter s'était blessé en octobre et n'avait pas participé aux matchs internationaux de l'Angleterre à l'automne 2016. 

Centre : Le tournoi des 6 Nations se fera sans Manu Tuilagi. Le centre de Leicester s'est blessé au genou et sera indisponible six mois. Tuilagi a joué son dernier match avec le XV de la Rose lors du dernier tournoi. Depuis, il n'a pris part aux tournées estivales et automnales. Eddy Jones pourra toutefois compter sur Jonathan Joseph, Elliot Daly et Ben Ta'O. 

Arrière : Il a beau avoir été élu meilleur joueur du championnat d'Angleterre l'année dernière, Alex Goode a été exclus de la liste des joueurs Elite. Du coup, à l'arrière on retrouve Mike Brown et Anthony Watson qui a joué tous ses matchs avec le XV de la Rose comme ailier. 

Le coach : Eddy Jones s'est fait une belle frayeur ce matin. L'Australien a glissé dans la salle de bain de son hôtel. Il est arrivé avec un oeil au beurre noir lors de la conférence de presse qui lance le tournoi ce mercredi. 

Le XV possible face à la France :  

par Pierre Loevenbruck

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?