Olivier Cloarec : « Nous ne sommes pas dans l’urgence »

  • Olivier Cloarec : « Nous ne sommes pas dans l’urgence »
    Olivier Cloarec : « Nous ne sommes pas dans l’urgence »
Publié le , mis à jour

Présent vendredi soir dernier à Carcassonne, Olivier Cloarec le Président de la SASP du RC Vannes partageait totalement l’amertume du collectif à l’issue d’une cinquième défaite consécutive. Pour autant, le club « n’est pas dans l’urgence et surtout pas en crise » selon ce derrnier.

Président, comment avez-vous vécu cette nouvelle défaite ?

Avec sérénité et confiance en l’avenir. Une nouvelle fois nous ne passons pas loin d’une victoire et nous ramenons un point, ce qui n’est déjà pas si mal. Nous attendions tous une réaction après l’échec face à Biarritz. Nous l’avons eue. Notre première période a été bien maîtrisée et cela s’est joué à nouveau sur des détails. Franchement, une victoire à Carcassonne n’aurait pas été scandaleuse.

Êtes-vous inquiet en fait sur la capacité de ce groupe à obtenir le maintien ?

Je vais sans doute vous surprendre, mais pas du tout. Je suis pleinement conscient de notre capacité à assurer ce maintien. Je suis aussi persuadé que ce qui s’est passé vendredi soir à Carcassonne est le début de quelque chose. Nous avons deux prochaines échéances qui seront déterminantes sur notre avenir. Dax et un déplacement à Albi.

Comment redresser la barre ?

D’abord dans une implication plus forte des joueurs dans le projet de jeu. Il faut que le débat s’instaure plus fortement entre le staff et le groupe qui doit prendre davantage d’initiatives dans le jeu. Ce qui nous sommes en train de mettre en place avec des leaders par secteurs : Etienne (Delangle) et Manoa (Vosawaï) devant, Clément (Payen) derrière doivent devenir les patrons des deux secteurs de jeu. D’autre part, les échecs successifs ne doivent pas être source d’une approche négative. Il faut positiver. Pour la première fois de la saison nous sommes en position de relégation, malgré nos 5 défaites. C’est dire qu’il ne manque pas grande chose à ce groupe.

Avez-vous l’intention de rencontrer les joueurs ?

J’ai vu plusieurs joueurs en discussion individuelle avant le déplacement à Carcassonne. J’ai rencontré le groupe cette semaine avant Dax avec le staff. J’ai confiance dans cette direction technique et les joueurs doivent être derrière lui, comme lui derrière eux. C’était aussi une manière de manifester aux joueurs le soutien des actionnaires et des partenaires.

Et si demain il devait y avoir descente en Fédérale 1 ?

Cela ne changerait rien à notre ambition de mettre en œuvre notre projet de club sur 3 ans. le projet, que je vais présenter très prochainement, serait viable même en cas de descente.

Recueillis par D.L.P.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?