David Aucagne: « Avoir des solutions pour resserrer la défense aurillacoise »

  • David Aucagne: « Avoir des solutions pour resserrer la défense aurillacoise »
    David Aucagne: « Avoir des solutions pour resserrer la défense aurillacoise »
Publié le

Vainqueurs du derby face à Narbonne, bonus offensif en poche, les Biterrois sont enfin sortis de la zone rouge (deux points d’avance sur Albi ; 15e). Retrouvés mais toujours convalescents, ils doivent confirmer leur confiance regagnée à la Méditerranée, en triomphant d’Aurillac ce soir (20h). L’ancien demi d’ouverture international livre ses attentes. 

Béziers a décroché dix points (2 victoires bonifiées à domicile) en trois matchs depuis votre arrivée (et celle de David Gérard). Quel bilan faites-vous de votre premier mois à Béziers ?

Les joueurs ont bien répondu à notre arrivée avec David. Ils nous ont également beaucoup aidés dans la mise en place du nouveau projet, les échanges étaient intéressants et je pense qu’ils se sont approprié ce projet. Cela leur a apporté un peu de bien-être, d’envie et ça se ressent sur le terrain.  

Comment avez-vous réussi à libérer vos joueurs offensivement (12 essais en 3 matchs) ? 

Peut-être en leur apportant l’envie de jouer, sans se restreindre dans des zones de terrain qui peuvent être délicates. Quel que soit le ballon qu’on peut avoir, s’il y a un espace à prendre, il faut aller le chercher en multipliant les passes. Essayer de mettre la main sur le ballon pour imposer notre rugby à l’adversaire. Avec la volonté de porter le ballon en ayant du monde partout sur le terrain pour donner de la confiance au porteur. Nous voulons responsabiliser tout le monde sur chaque action et avancer collectivement.  

Commencez-vous à avoir à l’esprit une équipe type qui colle avec cette philosophie de jeu, à l’image de la paire de centre Rodney Iona/Sébastien Max, titularisés à deux reprises à la Méditerranée ? 

C’est vrai que dans la volonté de se faire des passes, ces garçons ont de bonnes mains et nous permettent de déplacer le ballon. Ils peuvent mettre de la vitesse par leurs courses et leur gestuelle technique. C’est très intéressant et important pour moi. Mais rien n’est figé dans mon esprit. L’équipe sera amenée à évoluer selon le profil de nos adversaires. Et ce sera le cas ce soir car Aurillac est différent de Narbonne. Il me parait aussi essentiel d’essayer de nouvelles associations pour voir comment elles fonctionnent et  ce qu’elles peuvent nous apporter de différent.

Une nouvelle paire de centres, Jordan Puletua/Rodney Iona (déjà utilisée à Dax avant l’arrivée du nouveau staff), sera testée contre Aurillac. Que peut-elle vous apporter ?

Iona, c’est toujours pareil. Sa capacité à apporter de la vitesse par ses appuis et à trouver des intervalles pour ses partenaires grâce à ses mains. Jordan (Puletua, NDLR) doit nous amener lui plus de puissance pour fixer la défense aurillacoise qui s’étale très vite et bien sur la largeur. Et face à ce type de défense, il est intéressant d’avoir des solutions pour la resserrer avant de la prendre de vitesse sur les extérieurs. A mon sens la complémentarité de ces deux centres peut nous être bénéfique. 

Craignez-vous une rébellion aurillacoise après leur défaite à domicile contre Oyonnax ? 

Bien entendu qu’on craint énormément ces Aurillacois ! Déjà par leur capacité à faire du jeu et encore plus maintenant qu’ils viennent d’avoir un revers chez eux. Ils vont absolument vouloir corriger cette petite erreur chez un candidat qui est encore dans la “zone rouge” (à deux points, NDLR). On s’attend donc à un match très difficile face à une grosse équipe. A nous de répondre présent.              

Propos recueillis par Julien LOUIS

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?