Le RC Vannes rate son rendez-vous

  • Le RC Vannes rate son rendez-vous
    Le RC Vannes rate son rendez-vous
Publié le

Battu sur sa pelouse par Dax (16-22), Vannes s'est incliné pour la sixième fois consécutive. 

Le résumé du match :

Le RC Vannes a une nouvelle fois raté son rendez-vous vendredi soir devant son public. Un échec devant une équipe de Dax toute revigorée par deux succès consécutifs et un troisième hier au soir qui plombait non seulement le classement du RCV, mais plus encore le moral d’un ensemble breton qui avait tant espéré de ce rendez-vous crucial dans la perspective de son maintien.

Et pourtant en mettant une grosse pression d’entrée et deux pénalités plus tard (5e, 9e) le RCV s’était installé dans la confiance. Le temps pour les dacquois de mettre en place leur jeu et Cachet remettait les pendues à l’heure sur deux coups de botte (16e, 23e) ; ce devait aussi être le score à la pause. Le match basculait alors en tout début de reprise. D’abord sur une pénalité de l’inévitable Cachet (42e) et surtout l’essai de Naqalevu à la conclusion d’une action limpide : ballon de récupération sur une grosse erreur de défense et de placement, une offrande de Bureitakiyaca et l’affaire était emballée. Piqué au vif, la réaction du RCV se matérialisa par une pénalité de Moeké (57e) et un essai tout en puissance de Fry à la 68e minute. Une réaction qui, pour généreuse qu’elle ait pu être, n’en était pas moins insuffisante, d’autant que Cachet à la dernière minute enquillait une pénalité des 48 m face aux perches. Dax pouvait exulter, Vannes pleurer toutes les larmes de son corps. La dure réalité de la Pro D2 rattrapait plus que jamais le club vannetais désormais dans le dur.

Le fait du match :

L’essai de Naqalevu 8 minutes après la reprise, lequel profita d’une énorme erreur défensive du RC Vannes pour filer à l’essai. Un ballon de récupération et une offrande de Bureitakiyaca. De 6-9, le score passait subitement à 16-6 avec la transformation de l’inévitable Cachet auteur d’un sans faute. la suite fut beaucoup plus laborieuse pour les Bretons

 

L'action :

Celle du ralluma la flamme dans le camp vannetais, l’essai de Frédérick Fry l’américain du RCV. Bien soutenu par son pack ce dernier s’est repris à trois fois sur un temps fort vannetais pour aller en terre promise. Belle récompense pour son abnégation tout au long de la seconde mi-temps. Mais ceci fut notoirement insuffisant.

 

Le Tournant :

C’est encore l’essai de Naqalevu qui propulse Dax dans la confiance et qui insinue le doute dans les esprits vannetais. Malgré une révolte qui mis à mal parfois la défense landaise, le ballon perdu et cette erreur défensive de placement constitua le tournant d’une rencontre que les vannetais avaient les moyens de remporter.

 

L'homme du match :

C’est à Dax qu’il faut aller le chercher. L’ouvreur Adrien Bau ne se contenta pas de distribuer. Sa manière de solliciter ses partenaires, sa folle envie de déstabiliser la défense sur un jeu tout en surprise et un comportement déroutant, en on fait l’homme du match.

par Dider Le Pallec

 

 

 

 

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?