Clermont tient tête à Bordeaux-Bègles

  • Clermont tient tête à Bordeaux-Bègles
    Clermont tient tête à Bordeaux-Bègles
Publié le , mis à jour

Au terme d'un match au rythme enlevé, Clermont ramène le nul de son déplacement en Gironde (23-23) et revient à un point du leader rochelais. L’UBB fait la mauvaise affaire et reste septième au classement.

Le match

Pour ce dernier match de la journée, les Bordelais qui recevaient les Clermontois pour la première fois de leur histoire dans le Matmut Atlantique décidaient de marquer leur territoire dès le début de rencontre. Et cela se concrétisait dès la 8ème minute avec un essai du troisième ligne néo-zélandais, Luke Braid. Sur cette même action, Morgan Parra devait sortir après s’être assommé avec le Géorgien Kolelishvili. L’UBB joueuse comme à son habitude enchaînait les temps de jeu dans son camp et mettait de la vitesse dans ses offensives. Les Clermontois devaient perdre Kolelishvili, pas remis de son choc à la tête avec Parra et qui sortait lui ausis sur protocole commotion. Il fallait attendre le quart d’heure de jeu pour voir l’ASM s’infiltrer une première fois dans les 22 de l’UBB dans un match où le rythme était assez plaisant. Clermont pas véritablement rentré dans son match concédait un deuxième essai par Lesgourgues, au soutien de ses avants à la 18ème minute. Contrés dans l’engagement et l’agressivité, les Clermontois n’arrivaient pas à développer leur plan de jeu à l’image de Charlie Cassang qui jouait vite une pénalité mais ses coéquipiers commettaient un en-avant. Bordeaux pouvait se dégager sereinement à la 23ème minute. Les fautes bordelaises permettaient à l’ASM de revenir dans le camp girondin sans se montrer vraiment dangereux toutefois. Au contraire d’une équipe de l’UBB plus tranchante à chaque entrée dans la moitié de terrain auvergnate. Sans Morgan Parra, Clermont paraissait comme désorganisée et sevrée de munitions. Un en-avant de Chalmers après une belle percée de Tauleigne en sortie de mêlée annihilait les belles intentions girondines à la demi-heure de jeu. Clermont dominé était plutôt à son avantage en mêlée fermée. La nouvelle recrue Stephen Brett, joker médical de Fernandez inscrivait les premiers points de l’ASM à la 35ème minute par une pénalité. Fritz Lee se mettait à la faute juste avant la fin des quarante premières minutes mais Hickey ne réussissait pas la pénalité des 45 mètres. Jean-Marcellin Buttin offrait même une munition à ses anciens coéquipiers en laissant échapper le ballon dans ses 22 et alors que le premier acte arrivait à son terme. Mais la mêlée tournait et Bordeaux pouvait se dégager aux citrons. Avec 61 % de possession pour l’UBB en première mi-temps, contre 39% pour l’ASM, la première mi-temps à sens unique laissait présager une réaction auvergnate au retour des vestiaires.

Les Clermontois au pied du mur , voyaient Zirakashvili touché à la pommette quitter l’arène. Cela ne leur empêchait pas de rentrer tambour battant dans la deuxième mi-temps. Benson Stanley était à la conclusion d’une action d’envergure à la 44ème minute. Clermont revenait dans le match. Et à la 50ème minute, Timani inscrivait un nouvel essai en puissance, transformé par Brett. Le score alors de parité  repassait à l’avantage des Bordelo-Béglais avec une pénalité d’Hickey à la 57ème. Jusqu’à la 67ème et le sauvetage en catastrophe de Lesgourgues et Buttin sur Ulugia (lire ci-dessous). La fin de match, résumée à une accumulation de fautes des deux côtés voyait l’ASM aller chercher le nul à la sirène après une pénalité réussie de Stephen Brett, auteur d'un cinq sur six pour sa première sous le maillot asémiste. De quoi donner un mal de tête à l’UBB qui n’a pas réussi à mettre fin à sa série de quatre revers de suite.

 

Le tournant : Ulugia perd le ballon sur la ligne d'en-but de l'UBB à la 67ème

Nous jouons la 67ème minute et Clermont se retrouve dans le camp de l’UBB. Les Auvergnats balayent le terrain et le talonneur australien John Ulugia inscrit sur la feuille de match comme pilier perce au centre du terrain. Le joueur échoue juste sur la ligne d’en-but alors que Lesgourgues et Buttin le plaquent. Dans un réflexe, le demi de mêlée chipe le ballon au talonneur, dégage son camp alors qu’il y avait du KO dans l’air.

 

Le joueur : Ole Avei

Omniprésent dans le combat et dans l’avancée permanente, le talonneur samoan, capitaine pour l’occasion, a maintenu les siens à flot alors que l’UBB se retrouvait en difficulté dans le deuxième acte. Le vétéran de 33 ans a livré un match plein. Pour sa septième saison sous les couleurs girondines, il a montré qu’il était encore précieux.

 

Les meilleurs : à Bordeaux-Bègles : Avei, Jones, Braid, Tauleigne, Lesgourgues, Spence ;

À Clermont : Kayser, Zirakashvili, Timani, Brett, Stanley, Penaud.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?