6 Nations : le Chardon part à l'assaut

  • 6 Nations : le Chardon part à l'assaut
    6 Nations : le Chardon part à l'assaut
Publié le , mis à jour

La 18e édition du Tournoi des 6 Nations débute ce samedi. D'ici-là, Midi Olympique vous propose chaque jour de faire connaissance avec les participants. Premier volet, l'Écosse entend faire parler d'elle.

L'état des troupes

Contrairement à ses voisins gallois et anglais, l'Écosse ne doit pas faire face à un flux important de blessures. Seul Willem Nel est absent pour le Tournoi. Blessé au cou, le pilier écossais a dû déclarer forfait pour l'ensemble de la compétition. Vern Cotter, qui quittera son poste de sélectionneur à la fin de la compétition, a tout de même choisi de faire confiance aux expérimentés tels que Richie Gray, Tommy Seymour, John Barclay... Seulement deux nouveaux noms figurent sur la liste de 37 joueurs sélectionnés dans le squad écossais, il s'agit de Simon Berghan et Cornell Du Preez. Au capitanat, le futur clermontois, Greig Laidlaw compte 56 sélections dont 29 en tant que capitaine. Le staff écossais a aussi décidé de garder Stuart Hogg, élu meilleur joueur du Tournoi 2016.

 

L'enjeu : trois victoires

Cette année, les Écossais participent à leur 122e Tournoi. Le XV du Chardon compte 22 victoires, dont 14 seul, et 3 Grand Chelem (1925,1984, 1990). Leur dernière victoire date, elle, de 1999. Depuis, les Écossais ont du mal à s'imposer réellement dans le Tournoi. L'année dernière, les Écossais ont terminé quatrièmes de la compétition, devant la France, en ayant gagné que la France et l'Italie. Le sélectionneur Vern Cotter souhaite naturellement faire mieux, avec un Tournoi à trois victoires minimum. Ce qui n'est plus arrivé depuis 2006. Pour sa dernière en tant que sélectionneur Cotter a tenté de mettre toutes les chances de son côté en préparant un équipe en pleine confiance offensive. Le groupe sélectionné étant sans doute le meilleur depuis des années. L'Écosse espère surfer sur la bonne vague de l'année 2016 (6 victoires pour 4 défaites) et notamment ses bonnes performances en novembre, lors de la tournée.

 

Le joueur à suivre : Jonny Gray

Jonny Gray est le joueur montant de l'équipe écossaise. Originaire de Glasgow, Jonny Gray est un pur produit écossais. Petit frère de l'international Richie Gray (60 sélections), il n'est pas resté longtemps dans son ombre. Dès l'âge de 18 ans, le deuxième ligne signe son premier contrat professionnel avec les Glasgow Warriors et quelques mois après, le 17 novembre 2013, il honore sa première cape avec le XV du Chardon. Un an plus tard les frères Gray fêtent leur première sélection commune. Jonny Gray signe des stats flamboyantes et est donc un incontournable dans l'équipe de l'Écosse. Lors du précédent Tournoi, il finit avec un total impressionnant de 85 plaquages (dont un manqué). En Automne, durant la tournée internationale, il est l'auteur de 43 plaquages et 35 ballons portés. Approché par plusieurs clubs anglais et français, il a décidé de rester à Glasgow (jusqu'en 2018) où il est nommé capitaine en novembre 2015, à seulement 21 ans, pour enfin prétendre à une sélection avec les Lions britanniques.

 

L'hymne : Flower of Scotland

« Flower of Scotland » a été utilisé pour la première fois en 1974 par des supporters écossais lors de la tournée des Lions britanniques en Afrique du Sud. En 1990 lors du Tournoi des 5 Nations, l'Écosse se retrouve face à l'Angleterre pour leur dernier match de la compétition. Le gagnant remporte le Grand Chelem. Les joueurs écossais décident de chanter « Flower of Scotland » en hymne au lieu du traditionnel « God Save the Queen ». Trois ans plus tard, l'hymne du Chardon devient officiel et est désormais chanté par les joueurs de rugby écossais avant chaque match.

 

 

Le stade : Murrayfield Stadium

Situé à Édimbourg, Murrayfield est le stade de l'équipe nationale écossaise de rugby à XV depuis 1925. À l'époque, il comptait plus de 105 000 places et détenait de 1975 à 1999 le record du monde d'affluence pour un match de rugby avec 104 000 spectateurs réuni pour la rencontre entre l'Écosse et le pays de Galles. Par la suite, Murrayfield a subi des aménagements pour des raisons de sécurité. Aujourd'hui, le stade du XV du Chardon peut accueillir 67 144 spectateurs.

 

Calendrier

Dans ce Tournoi 2017, l'Écosse ne se déplace que deux fois, en France et en Italie, contre trois réceptions.

1ère journée : Samedi 4 février, Écosse - Irlande à Murrayfield (Édimbourg) à 15h25
2ème journée : Dimanche 12 février, France - Écosse au Stade de France à 16 heures
3ème journée : Samedi 25 février, Écosse - Pays de Galles à Murrayfield (Édimbourg) à 15h25
4ème journée : Samedi 11 mars, Angleterre - Écosse à Twickenham (Twickenham) à 17 heures
5ème journée : Samedi 18 mars, Écosse - Italie à Murrayfield (Édimbourg) à 13h30

 

Notre prono de la compétition

L'Écosse termine troisième ex-æquo avec la France.

 

Notre XV type

 

 

 

Par Marie Colombier

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?