Perpignan féminin : Une bouffée d’oxygène

  • Perpignan féminin : Une bouffée d’oxygène
    Perpignan féminin : Une bouffée d’oxygène
Publié le , mis à jour

À la faveur de son succès sur Castres,l’Usap a assuré son maintien en Armelle-Auclair. L’objectif est atteint.

La vie d’une structure sportive est ponctuée de haut et de bas. Du côté de la section féminine usapiste, on ne soutiendra pas le contraire. Après une double consécration en 2010 et 2011 au plus haut niveau, le club a connu le pire lors de l’été 2015 où une crise sans précédent entre joueuses et dirigeants a abouti au forfait général en Top 8, le condamnant automatiquement à la relégation en Armelle-Auclair. Au sein de ce deuxième niveau, les Catalanes se sont engagées avec un effectif juvénile estimé à 22 ans de moyenne d’âge. Dimanche, lors de la réception de Castres, les élèves de Sophie Grand, Maud Camatta et Laurent Illes ont décroché leur troisième succès officiel et leur deuxième bonifié. Une victoire sur le score très flatteur de 28 à 8 qui valide ainsi le maintien des Perpignanaises. Succès qui a plongé tout un club dans une joie immense. « Nous jouerons l’année prochaine en Armelle-Auclair, ce qui était notre objectif sportif, souffle le président, Lionel Capa. Je ne vous cache pas que nous sommes soulagés, c’est une immense bouffée d’oxygène. Maintenant, nous allons travailler dans la sérénité, nous n’avons plus le couteau sous la gorge. »

Quarante cadettes

Pour la mise en place de la saison à venir, le comité directeur usapiste a du pain sur la planche. Mais, cela n’effraie pas pour autant l’équipe du président Capa prête à relever bien des défis. « Maintenant que nous sommes assurées du maintien, nous avons regagné la confiance de certains partenaires. Le premier dossier c’est de hausser le budget et ensuite c’est d’étoffer nos effectifs », ajoute ce dernier L’avenir passe par la mise en place d’une équipe réserve pouvant évoluer à XV. Le club a aussi une richesse, celle de posséder un effectif de 40 et une équipe minime. Sur le long terme, les dirigeants ne cachent pas que ce vivier jeune représente les forces vives de demain. La terrible crise de l’été 2015 est désormais rangée dans l’armoire aux mauvais souvenirs. Le club se prépare à un autre destin sportif. En attendant, la prochaine saison, le championnat n’est pas encore achevé. Il reste deux rencontres officielles face à Tarbes et Lons. Justement, les Perpignanaises n’ont nulle intention de brader ces deux ultimes rendez-vous.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?