Biarritz fait son petit bout de chemin

  • Biarritz fait son petit bout de chemin
    Biarritz fait son petit bout de chemin
Publié le

De retour sur le devant de la scène et actuel 6ème de Pro D2, c’est dans l’ombre que le BO a remonté la pente.

Biarritz a laissé passer l’orage. Un orage qui a éclaté pour de bon, au soir de la défaite à domicile face à Vannes début Novembre. Depuis, l’équipe a travaillé, dans le silence, loin de l’agitation qu’avait procuré le coup de tonnerre des Bretons. « On ne regarde que nous, on est dans notre bulle. On bosse pour avancer petit à petit et se remettre toujours en question après chaque match. » note David Roumieu. Une méthode payante, puisque les prémices d’un BO nouveau s’étaient déjà fait ressentir sur les derniers matchs de 2016, avec une équipe conquérante, montrant un beau visage sur chaque sortie et qui ne lâchait surtout rien jusqu’à la fin. Avant d’attaquer 2017 de plein fouet et s’offrir un remarquable sans faute sur le premier bloc de l’année. Une réception de Dax bien maitrisée pour laver l’affront de l’aller, le déplacement victorieux à Vannes pour rendre la monnaie de la pièce aux Bretons, puis une confrontation face à l’ogre Agenais avant de finir par un succès à Chanzy face à Soyaux. « C’était eux qui nous avaient mis au fond du seau donc on l’avait un peu dans un coin de la tête » reconnait le capitaine. Sans faire de bruit, lui et ses coéquipiers ont remonté la pente. 12ème à 5 points du premier relégable le lendemain de la défaite face à Vannes, le BO est désormais aux portes du Top 5 et ne compte que quatre points de retard sur le Stade Montois. 

Entre bonne humeur et sérieux

« On ne va pas se voiler la face. Bien sûr qu’on joue pour aller de plus en plus haut » savoure le talonneur Biarrot. Dans ce groupe qu’il apprécie fortement par la qualité de ces jeunes toujours à l’écoute, l’ancien Rochelais n’a jamais douté « tout le monde était pressé, mais moi je savais que ça allait prendre » se remémore-t-il. Très attaché à son rôle de capitaine et écouté par ses cadets, Roumieu se réjouit de la réussite de la jeune garde rouge et blanche « l’avenir, c’est eux ! Alex Roumat et Théo Dachary (tous deux sélectionnés avec l’équipe de France U20 pour affronter l’Angleterre samedi) font partie des jeunes qui l’ont compris. Tout ça, c’est grâce au groupe » relève-t-il. Un groupe où la bonne ambiance régnait cette semaine à l’entrainement en comité réduit. À l’image de cette séance de drops entre piliers pour clôturer la matinée de mercredi où les quelques supporters ont pu apprécier l’aisance balle au pied de Leandro Assi. Une semaine allégée avant de basculer rapidement sur la réception de Montauban. « Une des plus grosses équipes du championnat, se dire qu’on est arrivés serait se tromper » prévient « La Roume ». Montauban et une victoire, passage obligatoire, pour poursuivre cette ascension.

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?