Meyzieu : jouer les trouble-fête

  • Meyzieu : jouer les trouble-fête
    Meyzieu : jouer les trouble-fête
Publié le / Mis à jour le

Après avoir longtemps regardé vers le bas, Meyzieu vient d’enchaîner trois succès en 2017. L’équipe va passer un test ce dimanche à Annecy pour tenter de s’installer dans la première partie du classement. 

Depuis le début de l’année, Meyzieu est en passe d’attraper le bon wagon. Avant la trêve, les Majolans avaient équilibré leur bilan, laissé filer le bénéfice de leur victoire à Villefranche par une défaite à domicile contre Saint-Savin. La reprise, à domicile, contre Saint-Priest et Montmélian, deux promus candidats au maintien, s’avérait déterminante. Sans briller (19-10 contre son voisin, 17-12, contre les Alpins), les Majolans ont fait le job et se sont rassurés. Et dimanche dernier, ils ont pris leur élan. Au Creusot, terrain toujours inhospitalier, les joueurs d’Antoine Relave, Pierre-Yves Montagnat et Sylvain Royer, ont décroché leur deuxième succès à l’extérieur, leur premier de la saison avec le bonus offensif. Et avant de se déplacer à Annecy dimanche, pour un voyage qui pourrait les ancrer pour de bon dans la première partie de classement, ils pointent à une surprenante deuxième place, à tempérer, puisque les équipes classées de la troisième à la sixième place, Beaune, Saint-Savin, Rumilly et Annecy, ont disputé moins de matchs. « Notre position est flatteuse, rappelle Antoine Relave. Rester dans les six premiers serait déjà bien pour le club. C’était l’objectif en début de saison. Ce serait bien de jouer un match de barrage à domicile. »

Au-delà du strict point de vue comptable, le succès décroché en Bourgogne peut être le départ d’une belle aventure. À condition bien sûr de confirmer. « C’est la première fois que l’équipe exprime pleinement son potentiel, se réjouit l’ancien entraîneur des Espoirs du Lou. Nous avions recruté des bons joueurs mais nous avions jusqu’à maintenant du mal à être bons tous en même temps. »

 

Équipe B en tête de poule

Paradoxalement, l’équipe ne s’était même pas présentée avec toutes ses forces vives. La semaine précédente, les deux deuxième ligne habituellement titulaires, le capitaine historique, Philippe Martins et Thomas Chopin, avaient dû déclarer forfait. Opéré mercredi d’une rupture du biceps, le premier ne rejouera pas cette saison. Mais Meyzieu a de la réserve. Son équipe B trône en tête de sa poule (10 victoires, 1 nul, 1 défaite). « À l’intersaison, nous avons voulu rajeunir la réserve et en faire une équipe de développement. Leurs remplaçants, Quentin Garcia et Antoine Chevrier, alternent entre les deux équipes et ont bien relevé le défi. » Avec des joueurs expérimentés à des postes clés, comme Romain Petelat à l’ouverture, élu meilleur joueur de Fédérale 2 dans la région par ses pairs, et l’ancien ailier berjallien, Marvin Viallet, qui fait les beaux jours de l’équipe à l’ouverture, Meyzieu a quelques cartes en main pour jouer les trouble-fête. 

 

Par Sébastien Fiatte

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir