Arras : ils sont capables de tout

  • Arras : ils sont capables de tout Arras : ils sont capables de tout
    Arras : ils sont capables de tout
Publié le , mis à jour

LES NORDISTES ONT CRÉÉ LA GROSSE SENSATION DU DERNIER WEEK-END EN BATTANT SAINT-DENIS. ILS SE SONT RELANCÉS DANS LA COURSE AU MAINTIEN.

C’est une victoire dont le retentissement s’est fait ressentir dans tous les recoins de la poule. Vainqueurs chez eux de Saint-Denis à la surprise générale (24-17), les Arrageois ont complètement relancé la course au maintien, et perturbé celle qui mènera au leadership. « Et pourquoi pas aussi celle qui conduit à la qualification », ose en souriant leur entraîneur Raphaël Bonicel. Lui et son acolyte Cyril Fouda, dont les postes avaient été remis en question lors de la trêve du mois de décembre, ont trouvé les moyens de complètement relancer leur équipe en perdition. Depuis le début de l’année 2017, de l’extérieur, les scores ne parlaient pourtant guère en sa faveur, avant cette sortie victorieuse contre Saint-Denis. Elle avait pris deux bananes contre Suresnes (30-16) et Orsay (50-18). Mais le déroulé des rencontres avait déjà conforté l’encadrement que le changement, c’était pour maintenant. « Nous devions prendre un bonus défensif à Suresnes, mais nous avons encaissé un essai à la dernière minute, explique Bonicel. Nous faisions 15-15 à la pause à Orsay, mais nous nous sommes écroulés physiquement en raison d’une longue infériorité numérique consécutive à un carton rouge. Nous avions des indices de confiance à la hausse, confirmés ce week-end contre l’un des leaders de notre groupe. »

 

Certains annulent les vacances

Avec ce succès, cette formation, lanterne rouge depuis le début de la compétition, battue en 2016 à chacun des moments forts de sa saison, chez elle contre Anthony-Métro 92 (13-16) et Drancy (3-16), a complètement relancé sa saison. Grâce à un essai inscrit à la dernière seconde de la partie, sur un cafouillage dionysien sous un ballon haut, elle s’est repositionnée à hauteur de ses deux concurrents au maintien, Épernay et Domont. Elle jouit d’un avantage sur eux : elle les recevra tous les deux chez elle lors de la phase retour. Si Arras devait confirmer son embellie ce week-end, par un deuxième succès consécutif dans son « derby » du Nord contre Beauvais, elle renverserait définitivement la situation en sa faveur. Cette journée reportée ne fait les affaires de personnes. « Comme partout, il nous manquera au moins 2 ou 3 joueurs qui avaient programmé leurs vacances à cet instant, et qui ne peuvent pas les annuler, commente Bonicel. Mais il y en a d’autres qui ont décidé d’annuler leur départ pour jouer cette rencontre. De toute façon, je ne me fais pas de bile. Compte tenu de l’état d’esprit que tous les joueurs affichent, et de leur envie de se maintenir dans la division, nous disposerons d’une équipe compétitive. » 

 

Par Guillaume Cyprien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?