Ben Barba : « Je sors de ma zone de confort»

  • Ben Barba : « Je sors de ma zone de confort»
    Ben Barba : « Je sors de ma zone de confort»
Publié le , mis à jour

Ben Barba s'est engagé avec le RCT en qualité de joueur additionnel jusqu'à la fin de saison (avec une option de deux ans). Ancienne star du rugby à XIII (élu meilleur joueur du monde en 2012), le joueur de 27 ans devrait évoluer à l'arrière et pourrait intégrer le groupe varois dès samedi, pour la réception du LOU.

Vous rejoignez aujourd'hui les rangs du RCT et on imagine que ce n'était pas forcément inscrit à votre feuille de route il y a encore quelques semaines... Quel sentiment vous anime ?

Je suis très excité de rejoindre Toulon. C'est arrivé très vite, mais pour moi c'est un nouveau challenge, un nouveau sport et je suis heureux d'être ici et de prendre part à l'aventure toulonnaise.

 

Vous parlez d'un "nouveau sport", ce qui voudrait dire que vous n'avez jamais pratiqué le rugby à XV par le passé ?

Si, j'ai pratiqué le rugby à XV jusqu'à mes dix-sept/dix-huit ans ! Mais à un moment j'ai dû choisir entre le Rugby League (NRL, le rugby à XIII) et la Rugby Union (Fédération de rugby à XV) et j'ai choisi de jouer à treize. Donc ce n'est pas un nouveau sport, mais j'ai peu joué et il va falloir que je m'entraîne pour être performant le plus rapidement possible.

 

Quel est votre poste de prédilection ?

Je jouais arrière au rugby à XIII, mais je sais pertinemment que le rôle est différent à XV. Je pense que je pourrais évoluer à tous les postes au sein de la ligne de trois-quarts, mais je suis nouveau ici et je vais surtout faire ce que le staff me demande.

 

Dans quel état de forme êtes-vous ?

Malgré tout ce qui s'est passé (N.D.L.R. il a été contrôle positif à la cocaïne en octobre 2016 -une récidive après un contrôle positif 2015- et suspendu douze matchs par sa Fédération) je savais qu'à un moment donné j'allais jouer, alors je suis resté prêt physiquement. J'ai continué à me préparer car je ne voulais absolument pas arriver hors de forme dans mon nouveau club, donc oui je suis prêt à jouer.

 

Et après ce qui vous est arrivé en Australie, comment allez-vous psychologiquement ?

C'était dur mais pour moi le passé c'est le passé. Aujourd'hui je suis à Toulon et je suis prêt à tout donner pour ce club qui me redonne ma chance.

 

Peut-on considérer que c'est votre dernière chance ?

Non pas du tout. J'avais un club de NRL qui voulait me faire signer mais je voulais changer d'air. Je suis excité d'être ici, je sors de ma zone de confort, c'est un véritable challenge et je vais pouvoir me tester en tant que personne.

 

Sonny Bill Williams avait déjà tenté la bascule du rugby à XIII au rugby à XV, est-ce un exemple à suivre pour vous ?

Sonny est un bon ami, et je sais qu'il a joué pour ce grand club. Mais c'est ma décision de venir à Toulon ! J'aurais pu rester tranquillement en Australie mais j'ai décidé de quitter la NRL pour relever un nouveau défi.

 

Et comment se sont passés vos premiers jours sur Toulon ? Qu'est-ce que ça représente pour vous ?

Premièrement je suis très honoré d'être là, je suis un privilégié. Quand je vois dans la salle de musculation ou dans la salle de vie les photos des grands joueurs passés par Toulon (il réfléchit): Sonny Bill Williams, Jonny Wilkinson, Matt Giteau, Bryan Habana, Ma'a Nonu, pour ne nommer qu'eux...

 

Et quelle période d'adaptation sera nécessaire ?

J'ai parlé avec Mike Ford avant de venir et il connaît mon jeu. Il sait que j'ai des points forts et il ne veut pas complètement changer mon style. Ces arguments ont d'ailleurs motivé ma décision de venir à Toulon, car je vais rester naturel et tenter m'exprimer le mieux possible sur le terrain.

 

Selon vous, qu'est-ce qui va le plus changer entre le XV et le XIII ?

Les deux joueurs supplémentaires (rires) ! Non plus sérieusement ce sont les annonces et systèmes de jeu. Je vais rapidement devoir trouver ma place sur le terrain.

 

Par Pierrick Ilic-Ruffinatti

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?