Ross Moriarty: Un grand avant l'heure?

  • Ross Moriarty: Un grand avant l'heure?
    Ross Moriarty: Un grand avant l'heure?
Publié le , mis à jour

Champion du monde des moins de 20 ans en 2015 avec l'Angleterre, Ross Moriarty est aujourd'hui un titulaire indiscutable avec le Pays de Galles. 

Ross Moriarty avait un futur tout tracé. Nous sommes en 2015, en Nouvelle-Zélande. le natif de Saint-Helens remporte avec la selection anglaise la Coupe du Monde des moins de 20 ans, au côté d'un certain Maro Itoje. Le jeune Ross s'adjuge alors sa deuxième Coupe du Monde avec l'Angleterre. Avant d'entamer une carrière avec le XV de la Rose, Ross Moriarty le choix: l'Angleterre ou le Pays de Galles. Ses parents étant gallois, Moriarty avait l'opportunité de jouer avec la selection du XV du Poireau. Mais le déclic intervient après une discussion avec son grand-père paternel, mourant à l'époque. Celui-ci lui demande alors avant sa mort de jouer avec son pays d'origine. Ross Moriarty n'hésite pas une seconde et s'engage auprès de la selection galloise. Son père, Paul Moriarty ( ancien international gallois) avait d'ailleurs déclaré au journal Rugby Paper : « Quand Ross a été contacté pour intégrer la présélection avant la Coupe du Monde 2015, il a foncé ». Il fête donc sa première titularisation avec l'équipe première en match de préparation face à l'Irlande, le 8 août 2015. Il fait ensuite partie du groupe présent à la Coupe du Monde en Nouvelle-Zélande. il ne disputera que deux matchs. Un face à l'Uruguay (54-9) et le second contre l'Australie (6-15). Depuis ces deux dates-là, le joueur de Gloucester s'affirme comme un troisième-ligne indiscutable avec l'équipe nationale. Demain, il sera de la partie à Murrayfield, pour affronter le XV du Chardon, au côté de Justin Tipuric. Car depuis le début du Tournoi des Six Nations, Ross Moriarty impressionne par ses qualités. Face à l'Italie, il a réalisé quinze plaquages, sans en manquer un seul (33-7). Si son équipe perd le week-end d'après face à l'Angleterre, le joueur de Gloucester réalise une excellente partie, avant d'être remplacé par Faletau (16-21). En attendant, Rob Howley a fait de Moriarty un élément indispensable de son effectif. Il fera partie des joueurs à suivre tout au long de ce tournoi. 

Par Pierre Jaussan

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?