L'Écosse, quelle inspiration !

  • L'Écosse, quelle inspiration !
    L'Écosse, quelle inspiration !
Publié le

Les Ecossais ont enfin battu les Gallois 29-13 grâce à une deuxième période magnifique de maîtrise et d’inspiration. Deux essais d’ailiers ont récompensé leurs efforts.

Le match

Les Écossais peuvent être fiers de cette formidable victoire, la première face aux Gallois depuis 10 ans. Ils l’ont forgé au cours d’une deuxième mi-temps magnifique qui les a vus marquer vingt points contre zéro. Les Gallois menaient à la pause grâce à leur très bonne défense et à un essai de Liam Williams décalé sur l’aile gauche après un coup franc vite joué par Rhys Webb. Puis l’Ecosse redoubla de vivacité et d’intelligence après le repos pour trouver des ouvertures. Reconnaissons aussi un peu de réussite aux hommes de Vern Cotter. M. Lacey refusa un essai à Webb qui avait chipé un ballon sorti sur le côté d’une mêlée. Il mit le pied en touche in extremis avant d’aplatir.

 

Le fait du match

L’alternance dans le jeu écossais. Ils ont été capables de jouer avec beaucoup de discernement en plaçant des joueurs au coeur des rucks puis au large selon les nécessités du scénario de la partie.

 

Le tournant

L’essai accordé à Tommy Seymour à la reprise alors que tout le monde pensait que Scott Williams l’avait poussé en touche d’en-but. Il a enclenché la remontée triomphale des Ecossais. Nous ne résistons pas au plaisir de décrire cette passe sèche de Russell pour Visser venu de son aile qui envoya l’autre ailier derrière la ligne avec l’appoint d’un leurre de Huw Jones.

 

Le plus beau mouvement

Le dernier essai conclu par Tim Visser en bout de ligne valait le déplacement, il récompensa une séquence remarquable de patience et de maîtrise des Ecossais. Pyrgos, le demi de mêlée remplaçant avait su trouver une ouverture alors que tout le monde s’attendait à une passe pour un drop de Russel. Cette mini percée créa la dynamique finale et Hogg gratifia Murrayfield d’une passe décisive sur un pas.

 

L’homme du match

Faisons un clin d’oeil au flanker d’Edimbourg Hamish Watson, remplaçant entré très tôt en jeu à la place de Hardie. Son activité défensive et sa faculté à défier la défense galloise dans le jeu direct fut un vrai régal, quelle pugnacité.

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?