Novès : « Je trouve qu'on stagne »

  • Novès : « Je trouve qu'on stagne »
    Novès : « Je trouve qu'on stagne »
Publié le

Le sélectionneur du XV de France s'est exprimé après la défaite des Bleus 19-9 en Irlande. Malgré l'héroïsme de son équipe, le technicien a reconnu la supériorité du XV du Trèfle.

Comment analysez-vous cette défaite ?

Pendant vingt-cinq minutes, je trouve que nous avons présenté une équipe qui a rivalisé avec l'Irlande. Dans tous les secteurs, il me semble. Ensuite, nous avons graduellement ressenti l'ascendant pris par l'équipe irlandaise sur nos hommes. Nous avons été réduits à la portion congrue, celle de la défense. D'ailleurs, nous avons défendu de manière héroïque toute la partie, que ce soit sur l'homme ou dans les rucks. Ce qui explique que nous ne prenons qu'un seul essai. Mais ça ne peut pas suffire et nous avons beaucoup trop subi. Est arrivé ce qui devait arriver : nous avons pris des pénalités, trois points par-ci, trois autres par-là. La finalité, c'est que nous avons certainement été battus par une équipe qui nous est supérieure.

 

Comment expliquez-vous cette incapacité à mettre la main sur la balle ?

On a encore tombé un certain nombre de ballons, qui fait que nous n'avons pas pu enchaîner le jeu. Globalement, nous sommes trop pollués par les en-avants. Leur nombre est beaucoup trop important à ce niveau.

 

Dans le contenu, trouvez-vous que votre équipe progresse ?

Parler de progression quand on vient de perdre un match… (il grimace) Non, je n'ai pas l'impression qu'on progresse. On construit, c'est sûr. Ce match va nous donner des indications pour la suite. Mais je trouve globalement qu'on stagne. On ne recule pas, non. (il marque une pause) Face à des nations de calibre important, comme l'Irlande, on se rend compte de ce qu'il nous reste à travailler et du chemin à parcourir.

 

La charnière irlandaise, notamment, a semblé dicter son rythme au match...

Ce n'est pas une affaire de charnière. C'est collectif. Tous les joueurs doivent progresser et nous avec. Les indications du jour sont importantes pour nous donner une direction. Autour de notre manque de lucidité quand on parvient à traverser l'adversaire, par exemple.

 

Par Léo Faure, envoyé spécial

Léo Faure
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?