Clara Joyeux (Limoges) : la pépite du Vaseix

  • Clara Joyeux (Limoges) : la pépite du Vaseix
    Clara Joyeux (Limoges) : la pépite du Vaseix
Publié le

Elle vient de fêter sa deuxième sélection avec les moins de 20 ans et honore la formation du lycée du Vaseix.

Le lycée du Vaseix à Limoges a pour vocation de former aux carrières agricoles. C’est un établissement qui jouit d’une belle réputation tant le taux de réussite au baccalauréat flirte avec l’excellence. L’établissement a aussi une autre corde à son arc, celui d’être cité en exemple dans le développement et l’initiation de la pratique rugbystique. En une décennie, le Vaseix a trusté les titres nationaux agricoles tant dans la catégorie masculine que féminine. Tout récemment, l’établissement vient d’être une nouvelle fois honoré et ce par la sélection de Clara Joyeux, pilier droit au sein de l’équipe de France des moins de 20 ans. Une promotion qui a comblé de bonheur son professeur EPS, Jean Baptiste Lecouturier. « Clara est une fille sérieuse, assidue, désireuse d’apprendre. En club au sein de l’USAL, elle est exemplaire. Sa première sélection face à l’Euskadi, c’est la récompense du travail qu’elle a effectuée. Elle fait partie du groupe qui va jouer contre l’Angleterre à Esher. Cette deuxième sélection est plus que méritée. Elle a également un état d’esprit irréprochable. Au Vaseix, nous sommes légitimement fiers de sa réussite sportive. »

Des débuts à Gramat

Originaire du Lot, proche de Rocamadour où ses parents sont exploitants agricoles, Clara a attrapé le virus ovale au collège de Gramat où son papa a défendu avec succès le maillot du club local. Du collège, elle s’est naturellement orientée vers l’école de rugby gramatoise où ses qualités ont séduit les dirigeants brivistes. Après une saison au CAB, elle a rejoint les gazelles limougeaudes où elle espère vivre cette saison une belle aventure sportive. Sur le plus long terme, elle ne cache pas non plus son souhait d’évoluer au sein du plus haut niveau national. Mais, pour le moment, Clara n’a pas l’intention de brûler les étapes. En juin prochain, elle espère décrocher son baccalauréat technologique et de préparer par la suite un BTS. Clara Joyeux, une joueuse qui a la tête sur les épaules et les pieds sur terre. Dans quelques années, elle pourrait postuler au Tournoi des 6 Nations, ce qui comblerait un peu plus son mentor, Jean-Baptiste Lecouturier.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?