Match de gala à Chanzy

  • Match de gala à Chanzy
    Match de gala à Chanzy
Publié le

Soyaux reçoit Oyonnax ce vendredi à Chanzy. Une victoire assurerait le maintien aux Charentais. 

C’est le leader Oyonnax qui vient en découdre ce soir. En plus le match se déroulera devant les caméras d’Eurosport. Le stade, tout comme contre Colomiers ou Biarritz, sera plein comme un œuf et Chanzy une fois de plus devrait vibrer. Surtout qu’en cas de victoire angoumoisine, le maintien tant souhaité serait cette fois acquis même si comme le souligne Julien Laïrle « pas encore mathématiquement ». Mais face aux Oyomens il faudra être à 100% et attaquer le match dès le coup de sifflet initial. Les points encaissés ces derniers matches contre Aurillac et Dax ont engendré une débauche d’énergie de la part des Charentais pour recoller au score. D’autant plus comme le fait remarquer le manager général « c’est le plus gros match que l’on va disputer à Chanzy depuis le début de la saison contre ce qui se fait de mieux aujourd’hui en Pro D2 ». Et face à la meilleure attaque de ce Pro D2, il faudra une fois de plus se montrer implacable en défense. Mais ça les partenaires de Kevin Le Guen savent faire mais il faudra rester concentré quatre-vingts minutes. C’est ce que soulignait Rémy Ladauge mercredi en conférence de presse. « On vient d’inscrire dix essais en trois rencontres et ça c’est positif mais on manque encore de concentration. »

Contre une formation formatée pour remonter en Top 14, puissante et dense et comme ne manque pas de le rappeler Julien Laïrle « qui maîtrise parfaitement son rugby », les charentais ne pourront pas se relâcher. « Ça va être un match de combats et de défis, assurent les coaches. Il faudra faire preuve de cohésion et d’enthousiasme. » Ça par contre, et ils l’ont prouvé depuis le début de la saison, ils n’en manquent pas. Mais il faudra certainement un peu plus. Sauf que du talent il y en a aussi. Alors si les conditions climatiques le permettent, ils pourront développer le jeu de mouvement qui constitue une de leur force. Et puis avec le soutien du public, les Charentais peuvent encore réaliser un exploit sur leur pelouse fétiche. Ce ne serait pas le premier. Vannes l’a fait alors pourquoi pas le SAXV ? Ce serait assurément une belle bouffée d’oxygène avant le périlleux déplacement à Colomiers la semaine prochaine.

Jean-François Chrétien

 

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?