LA MORT AUX TROUSSES

  • LA MORT AUX TROUSSES
    LA MORT AUX TROUSSES
Publié le

Avec quatre points de retard sur le dernier qualifiable, les Toulousains jouent une grande partie de leur avenir en Top 14 face au coleader rochelais. S’ils veulent espérer, ils n’ont plus le choix.

Samedi dernier, après avoir analysé la défaite du XV de France durant une quinzaine de minutes dans les couloirs de l’Aviva Stadium, Yoann Huget évoquait au cours d’une discussion annexe la prochaine échéance de son Stade toulousain. « Il n’y a plus le droit à l’erreur », nous confiait en somme l’ailier international. Concentré sur l’actualité du XV de France avec lequel il dispute le Tournoi, son allusion était lourde de sens : le club le plus titré de l’Hexagone joue son destin national dans les semaines à venir. Dès dimanche pour une réception du coleader rochelais qui ressemble déjà à celle de la survie. Hasard du calendrier, Huget et ses coéquipiers bleus étaient de passage (ou plus pour Baille, Tolofua et Doussain) à Ernest-Wallon en ce début de semaine. L’occasion de glisser leur total soutien à leurs partenaires. Car ce sont eux qui possèdent une partie de leur avenir en mains. « Il n’y a pas grand-chose à dire, sinon que nous sommes de tout cœur avec eux, glissait Gaël Fickou mardi matin. Je ne doute pas une seconde que ce groupe a les qualités pour relever la tête. » Ceci après le double coup de massue reçu en cette entame d’une période de doublons que le staff savait impitoyable pour ses troupes. Après le revers à domicile face à Pau, qui a eu pour conséquence de casser la dynamique toulousaine autant que de renforcer celle paloise, les Stadistes ont ainsi raté leur opération reconquête à Montpellier. Si bien qu’aujourd’hui, avec déjà quatre longueurs de retard sur la sixième place, le choix n’est plus permis. Dès ce week-end. « C’est un match capital pour nous qu’il faut gagner à tout prix pour se relancer et continuer à espérer », ne cache pas François Cros. Plus le moindre écart sur leurs terres sous peine, pour la première fois depuis 1992, d’être (quasi) définitivement écarté de la course aux quarts ou demi-finales. Autant dire que personne, dans les rangs toulousains, ne veut marquer l’histoire de la sorte.

Cros : « le rôle des leaders est essentiel »

Du coup, depuis la sortie de route héraultaise, les patrons du groupe ont tenté de ramener de la sérénité en interne, alors que la pression sera immense au moment d’entrer sur la pelouse dimanche. « Nous avons eu deux semaines pour le préparer, avoue Cros. Nous avons pu étaler les entraînements et nous adapter pour se remettre en confiance et éviter cette pression. Cela nous a laissés le temps de nous resserrer un peu. Cela passera par là. Les leaders se sont réunis et ont échangé avec le staff pour trouver les solutions. Leur rôle est essentiel dans ces moments. » à commencer, en l’absence récurrente des Maestri, Doussain, Fickou ou Huget, par celui de Thierry Dusautoir. L’expérience du capitaine le plus capé du XV de France, revenu de blessure, est plus que précieuse. Il le sait. épaulé notamment par Patricio Albacete, autre papa dont le retour tombe à point nommé, il a taché d’insister sur la nécessité de demeurer soudés. « Le premier besoin était de se resserrer, assure Samuel Marques. Le groupe l’a fait naturellement. » Certains joueurs ont même passé le dernier week-end ensemble pour favoriser cette cohésion. Deuxième étape : la confiance. « Les coachs et les leaders ont dit que tout n’était pas à remettre en cause, reprend Cros. Il ne faut pas tout jeter mais être irréprochables désormais au niveau de l’état d’esprit. » Référence à un mois de janvier enthousiasmant avec les succès face à Clermont et au Stade français, ou la qualification pour les quarts européens. Ceci avant la chute… « La Rochelle, ce sera peut-être le tournant de la saison, clame Marques. Seul un succès nous permettra de croire encore à la qualification. Nous sommes en course, à nous de le rester. » Vaincre ou mourir. L’adage n’a jamais été aussi vrai.

Jérémy Fadat
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?