Jedrasiak : « Nous sommes conscients de ce que nous avons à faire »

  • Jedrasiak : « Nous sommes conscients de ce que nous avons à faire »
    Jedrasiak : « Nous sommes conscients de ce que nous avons à faire »
Publié le , mis à jour

Avant le déplacement à Rome, Paul Jedrasiak s'est livré sur son état d'esprit personnel et sur celui du XV de France, après la défaite en Irlande.

Que pouvez-vous nous dire de cette équipe d’Italie ?

C’est une équipe très joueuse avec un gros cœur, qui voudra bien évidemment défendre son maillot en Italie.

Est-ce-que vous vous attendez à ce qu’ils vous fassent le coup de Twickenam avec ces fameux « ruck fantômes » ?

On verra mais on essaiera de s’adapter. En tous cas on a essayé de travailler cette semaine en fonction de cette défense, autour des rucks, après nous ne sommes pas à l’abri d’une autre surprise à Rome et dans ce cas-là, on sera obligé de s’adapter.

Avez-vous été surpris que les Anglais mettent 40 minutes à s’adapter ?

En effet c’est une défense qui est assez particulière, qu’on retrouve beaucoup plus dans l’hémisphère sud. Nous avions déjà observé quelque fois cette technique auparavant mais lors du match à Twickenam, les Italiens s’en sont vraiment beaucoup servis et nous n’avons pas l’habitude de voir ça. En Top 14 quand on l’utilise, on le fait 2 ou 3 fois maximum alors qu’eux l’ont fait quasiment sur toutes les phases de jeu et effectivement les anglais ont été surpris et ont mis du temps à s’adapter.

L’avez vous déjà fait avec votre club de Clermont ?

Oui nous avions eu recourt à cette situation en demie finale contre le Racing 92 mais finalement je pense que ce sont vraiment les Italiens qui ont crée ce déclic. La presse anglaise en plus en a parlé donc on risque de voir ces défenses de plus en plus sur les terrains, à moins que les arbitres ne décident de changer un peu les règles autour de cela.

Est-ce-que de votre côté, vous allez essayer de les surprendre ?

Nous allons essayer de développer un maximum de jeu et de l’imposer au mieux avec un gros combat donc ce ne sera pas vraiment une surprise mais on va tout faire pour défendre au mieux ce maillot de l’équipe de France.

On a souvent l’habitude de dire que l’Italie est une petite équipe mais sur les trois derniers matchs à Rome il y a deux victoires en leur faveur...

Oui tout à fait, il ne faudra pas les sous-estimer. On sait que c’est une équipe qui marque 80% de ses essais sur des ballons portés lorsqu’ils sont dans les 22 mètres adverses et qui a su créer une force autour de ses avants, de sa mêlée et ils sont parvenus à chahuter des grosses équipes donc effectivement, il ne faudra pas se tromper, ce sera un match très compliqué.

Après la victoire compliquée face à l’Écosse et la défaite en Irlande, pensez-vous que le groupe souffre d’un manque de sérénité ?

Non je ne pense pas. En réunion, tout a été dit cash entre nous et depuis jeudi dernier, nous sommes focalisés sur ce match et nous allons continuer de l’être jusqu’à la fin.

Tout a été dit entre les joueurs ?

Non pas seulement. Entre les joueurs, avec le staff également, il y a un débriefing très clair qui a été fait, on a dit ce qui s’est mal passé contre l’Irlande mais également ce qu’on a réussi, notamment la défense.

Quel regard portez-vous sur votre saison personnelle ?

En club ça a été un compliqué, entre ma blessure à la cheville contre Bordeaux et la concurrence au poste de deuxième ligne, il y a eu un gros coup d’arrêt dans ma saison. Il est vrai que j’ai eu du mal à revenir par ce que c’était ma première grosse blessure mais à Clermont-Ferrand nous avons une très grosse troisième ligne donc ça m’a obligé à beaucoup travailler de mon côté et puis j’ai été très bien entouré donc cela a payé puisque j’ai été rappelé. (rires)

Est-ce-que le staff du XV de France vous a sensibilisé sur l’importance de gagner les deux prochains matchs ?

Oui et non. Nous sommes conscients de ce que nous avons à faire mais nous sommes vraiment concentrés sur l’Italie, viendra ensuite la réception du Pays de Galles mais nous prenons vraiment les rencontres les unes après les autres.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?