Narbonne bouscule Oyonnax

  • Narbonne bouscule Oyonnax
    Narbonne bouscule Oyonnax
Publié le , mis à jour

Menés au score, les Oyomen ont dû s'employer pour décrocher la victoire et conserver leur place de leader.

Oyonnax 30-22 Narbonne

Par Jean-Pierre Dunand

 

Résumé de la rencontre

« On le savait. Nous avions prévenu les joueurs. Narbonne est une équipe difficile à jouer et en plus elle n'avait rien à perdre en venant à Mathon. » le constat tiré par Johann Authier renvoie aux réalités d'un match engagé au cours duquel les Narbonnais eurent le mérite de jouer tous les ballons, mais aussi celui de faire douter Mathon. Oyonnax avait pris le score mais après vingt minutes de jeu Narbonne menait de dix points en ayant inscrit deux pénalités et un essai. Il fallut attendre les dix dernières minutes de cette première période pour que la machine oyonnaxienne se mette en route, en inscrivant deux essais. Celui de Codjo resserait le score, celui de Tian, après une pénalité rapidement jouée par Cibray, permettait à l'équipe de l'Ain de rentrer aux vestiaires en tête. La seconde période ne fut pas plus simple, mais Oyonnax montra plus de maîtrise.

 

L'essai de la rencontre

Le premier essai de la soirée eut pour effet de glacer le stade Mathon, mais il fut aussi révélateur de la volonté des Narbonnais de jouer crânement leur chance. Sur un ballon de récupération (alors que Narbonne menait 6-3) Nkinsi ouvrait une brêche au cœur de la défense oyonnaxienne qui ne pouvait la refermer face à Ravuteaki venu au soutien. Lancé, le centre emmenait avec lui deux défenseurs Oyonnaxiens pour marquer sous les perches.

 

Le joueur de la rencontre

Il y a eu de l'engagement, du combat, de l'intensité. A ce jeu là, des joueurs comme Jamie Cudmore ou Viliami Ma'afu ont l'habitude de se mettre en évidence. Ce fut encore le cas dans l'âpre duel mené face aux Audois. Côté Narbonnais il y eut du répondant, dans un pack emmené par le troisième ligne centre Étienne Herjean qui sur chaque action, chaque ballon, a su remettre son équipe dans le sens de la marche. Son analyse du match en dit long : « Nous avons répondu présents face au leader, nous voulons être ambitieux ».

 

Les meilleurs

Raynaud, Geledan, Cudmore, Sobela, Ma'afu, Cibray ; Strauss, Nkinsi, Herjean, Ravuetaki

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?