Pau monte sur le podium

  • Pau monte sur le podium
    Pau monte sur le podium
Publié le

En s'imposant au bout du suspens (18-12) face aux Castrais, adversaires directs aux qualifications, les Palois montent provisoirement sur le podium du Top14.

Résumé de la rencontre

Dans des dynamiques très positives depuis début 2017, Castrais et Palois comptaient sur cette rencontre pour conforter leurs places parmi les qualifiables. Mais sous la grisaille béarnaise, les deux équipes peineront à mettre leur jeu en place. Hormis des courses de David Smith d'un côté, et de Charly Malié de l'autre, les attaques n'auront pas la part belle ce dimanche après-midi. Sans réussites offensives, ce sont les buteurs qui feront la décision. Et à ce petit jeu c'est bien le Palois, Tom Taylor, qui aura le dernier mot. Auteur d'un 100%, le buteur Néo-Zélandais inscrira l'intégralité des points de son équipe, alors que Benjamin Urdapilleta échouera à deux reprises (26e et 33e), tout comme Julien Dumora (74e) entré en jeu quelques minutes plus tôt. En prenant le meilleur sur leurs adversaires du jour, et en s'offrant le luxe de priver les Castrais de bonus, les joueurs de Simon Mannix dépassent les Tarnais au classement (52 points contre 51). Un succès primordial avant de se rendre à Clermont et de recevoir le leader rochelais.

Le fait du match - La pluie annihile les ambitions

Pau et Castres sont généralement des équipes joueuses, pourtant ce dimanche après-midi, sous la pluie du Hameau, aucune des deux équipes ne saura mettre son jeu en place. Si David Smith, Louis Dupichot ou Charly Malié casseront plusieurs fois le premier rideau défensif, aucune percée n'aboutira. Bien loin du match entre Toulon et Bayonne où les acteurs ont inscrit 96 points, Palois et Castrais se sont livrés une véritable guerre de tranchée, l'intensité augmentant tout au long de la rencontre.

Le joueur de la rencontre – Tom Taylor

En l'absence de Colin Slade et Conrad Smith, c'est un autre Néo-Zélandais qui s'est mué en joueur providentiel pour la Section paloise. Auteur d'un 100% face aux perches (six sur six), Tom Taylor a inscrit tous les points de son équipe. Mais finalement, au-delà de son habituelle réussite dans le but, c'est surtout dans le jeu courant que le demi d'ouverture palois s'est montré précieux. Jamais pris dans la zone du 10, Tom Taylor a pris le meilleur sur son vis-à-vis du jour, Benjamin Urdapilleta. Dans une rencontre pour le moins fermée, Tom Taylor a joué juste et permis à la Section paloise de s'imposer au bout du suspens.

Les meilleurs Taylor, Macktintosh, Hamadache, Fumat ; Smith, Taumoepeau, Capo-Ortega

 

Par Pierrick Ilic-Ruffinatti

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?