PRO D2 : VOICI CE QU'IL FAUT RETENIR DE LA 24E JOURNÉE

  • PRO D2 : VOICI CE QU'IL FAUT RETENIR DE LA 24E JOURNÉE
    PRO D2 : VOICI CE QU'IL FAUT RETENIR DE LA 24E JOURNÉE
Publié le , mis à jour

Jusqu'au bout le Pro D2 réservera des surprises. Que ce soit en haut comme en bas de tableau, le championnat est plus indécis que jamais. La victoire de Carcassonne et d'Albi conjuguée à la défaite de Soyaux-Angoulême, le match pour accrocher un barrage entre Perpignan et Montauban, voici ce qu'il faut retenir de la 24e journée.

Le match : Perpignan - Montauban

Le 8ème qui reçoit le 6ème. Cinq points d’écart au classement. L’enjeu ? La lutte pour la cinquième place. Perpignan a parfaitement géré ce choc de la 24ème journée de Pro D2. Sur sa pelouse d’Aimé Giral, l’USAP a maîtrisé son sujet. Une première mi-temps menée de main de maître par Joe Carlisle. L’ouvreur usapiste a alterné le jeu de son équipe, gérant temps fort et temps faible. Derrière une mêlée conquérante, Brazo (11ème) et Piukala (29ème) concrétisaient les temps forts de leur équipe. Aidée par la botte de l'anglais, l’USAP virait en tête 20-3 à la pause. Au retour des vestiaires, les hommes de Christian Lanta laissaient l’initiative du jeu aux visiteurs... pour mieux les contrer. Piukala encore lui inscrivait l’essai du bonus dès la 46ème minute avant que son compère du centre et capitaine Mafi ne parachève le succès Usapiste (37-3).

 

En hausse : Carcassonne

Si Carcassonne n’avait pas démarré la saison de la meilleure des manières, les Audois sont aujourd’hui dans une dynamique intéressante, qui leur permettrait presque de rêver aux phases finales. Sur les deux dernières rencontres, les hommes de Nadau se sont offerts le scalp de deux prétendants aux barrages, Colomiers (26-14) et Biarritz le week-end dernier (32-9). Grâce à ces deux belles performances, Carcassonne est à présent 8e du championnat avec 59 points, à 4 points de Biarritz, dernier qualifiable. Lors de la 25e journée, les Carcassonnais se déplaceront à Sapiac pour confirmer leurs ambitions, en sachant que les Montalbanais ne sont pas au mieux en ce moment et pourraient être bons à prendre.

 

En baisse : Soyaux-Angoulême

Déjà défait la semaine dernière à domicile par le leader Oyonnax, Soyaux-Angoulême poursuit sa série noire en s'inclinant plus lourdement cette fois-ci du côté de Colomiers sur le score de 51 à 9. Une troisième défaite consécutive qui repousse les Charentais à la 10ème place du classement. Un revers mal venu donc, qui, conjuguée à un calendrier plus que délicat (réception de Mont-de-Marsan, déplacement à Vannes et réception du co-leader Agenais) ne va pas faciliter la fin de saison des hommes du duo Jérôme Laïrle – Rémi Ladauge.

 

Le fait : Une lutte acharnée en bas de tableau

Qui de Vannes ou Albi sera en Fédérale 1 l’an prochain ? Bien malin celui qui pourra le prédire. Un petit point sépare les deux formations qui comptent respectivement 43 et 44 points, loin devant Bourgoin, d’ores et déjà condamné. Ce week-end, Vannes s’est débarrassé d’Aurillac (26-15), en roue libre depuis le début de l’année 2017, quand Albi est allé décrocher un précieux succès sur la pelouse de Pierre Rajon (19-23). La semaine prochaine, les deux formations se déplacent, au Biarritz Olympique pour les Tarnais quand les Bretons iront à Narbonne.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?