Olivier Magne : « Un sentiment mitigé »

  • Olivier Magne : « Un sentiment mitigé »
    Olivier Magne : « Un sentiment mitigé »
Publié le , mis à jour

L'ancien troisième ligne du XV de France (89 sélections) et consultant Eurosport analyse la performance des Bleus après le match en Italie et avant la dernière rencontre ce samedi face au Pays de Galles.

Qu’avez-vous pensé du match des Bleus en Italie ?

Le sentiment est mitigé. Pour rester positif, je retiendrai les prises de risque, les relances initiées et l’esprit général de cette équipe. En revanche, je regrette le déchet dans le dernier geste et toutes ces petites fautes qui ternissent la performance globale.

 

Trop de « off-load » tue le « off-load », en clair ?

Un peu, oui. Ce geste du « off-load » est inévitable si on veut arriver à battre les défenses et fait partie intégrante du jeu que Guy Novès souhaite mettre en place. Mais il ne faut pas en abuser. Le truc, c’est de maîtriser l’audace. Il faut donc que les Bleus se montrent plus patients près des lignes, quitte à faire un temps de jeu supplémentaire avant d’entrer dans l’en-but. 

 

Le XV de France a-t-il progressé depuis le début du Tournoi des 6 Nations ?

Oui, dans le sens où le temps de jeu donné à la charnière offre à cette équipe une stabilité dans le mouvement offensif. Mais les joueurs doivent faire attention à l’interprétation qu’ils font du projetde jeu de Guy Novès : faire du jeu ne veut pas dire balancer des ballons n’importe où ; jouer, c’est aussi savoir être efficace et s’adapter au contexte. En cela, cette équipe doit encore mûrir. 

 

Y a-t-il un plan B à ce projet de jeu ?

C’est là où la maturité de nos leaders de jeu doit s’affirmer au plus vite. Baptiste Serin, Camille Lopez ou François Trinh-Duc doivent parfois être capables de laisser tomber le projet de jeu pour aller à l’urgence, pour basculer vers quelque chose de plus direct. Mais sans pour autant renier ce projet de jeu, qui à mon sens reste intéressant. Revenir en arrière serait même une grosse erreur. 

 

Vous parliez des leaders. Guilhem Guirado est-il trop seul dans cette équipe de France ?

Oui, clairement. Un capitaine, qui plus est lorsqu’il évolue au poste de talonneur, a besoin de relais. Ces relais, ce sont l’arrière, le demi de mêlée, l’ouvreur et le numéro 8. En équipe de France, ces mecs-là doivent émerger au plus vite. 

 

On parle beaucoup de Kevin Gourdon comme du nouvel Olivier Magne. Est-ce précipité ?

Je suis content de voir émerger un flanker comme lui en équipe de France et j’ai envie de me retrouver dans Kevin Gourdon, évidemment. Même si la première période fut pour lui compliquée en Italie, il s’est davantage montré en deuxième période. Il fait un Tournoi tout à fait honorable. Mais attention : la performance n’est valable que sur la durée. Gourdon doit se montrer altruiste comme il peut l’être mais je veux désormais le voir décisif et capable de faire basculer des matchs tout seul. 

 

Tout le monde aspire aujourd’hui à aligner des paquets d’avants plus joueurs. Dans ce cadre là, Yoann Maestri a-t-il toujours sa place ?

La question se pose. Dans le rugby international, la deuxième ligne est une plaque tournante de l’équipe. Les grandes nations jouent presque avec cinq troisième ligne et les coachs ont besoin de joueurs capables d’avoir un énorme abattage défensif mais aussi de très bons réflexes dans le domaine offensif. Depuis toujours, Yoann Maestri reste un peu dédié à un registre en particulier : il est un joueur de l’ombre et c’est la raison pour laquelle on l’apprécie tous. Mais Guy Novès a aussi besoin de joueurs capables de répondre à son projet de jeu. Alors, la question se pose et se posera.

 

Quelles sont les choses à améliorer en vue de la réception du pays de Galles ? 

Face à des Gallois qui mettront énormément de rythme, je ne sais pas si les Bleus seront capables de tenir quatre-vingt minutes sur cette intensité. Pourquoi ? Parce que le Top 14 ne les prépare pas assez à des rencontres d’une telle intensité…

 

par Marc Duzan

Marc Duzan
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?