Un championnat faussé ?

  • Un championnat faussé ?
    Un championnat faussé ?
Publié le , mis à jour

La grève du Stade français modifie considérablement la donne, en Top 14.

Les joueurs du Stade français ont donc décidé d’aller au bout de leurs idées. En votant une grève illimitée cet après-midi à Jean Bouin (99,8% des voix) peu après s’être entretenus avec les représentants du syndicat Provale Robins Tchale-Watchou et Gaël Arandiga, les coéquipiers de Pascal Papé ont fait le choix de ne pas s’entraîner cette semaine ni de se rendre à Castres, où ils devaient affronter le Castres olympique pour le compte de la vingt et unième journée du Top 14. Aussi courageuse soit-elle, cette décision met pourtant en péril l’équité du championnat en cours. De fait, si les Parisiens refusent de se rendre à Castres ce week-end, leur compteur de points en sera nécessairement impacté. Par ailleurs, le probable forfait vers lequel se dirige le club de la capitale offrirait d’autorité cinq points au Castres Olympique, toujours en course pour la qualification en vue des phases finales.

Dans un même temps, le non match du Stade français permettrait aussi à Bayonne (qui reçoit Bordeaux-Bègles) et Grenoble (qui reçoit Toulon) de gratter quelques précieux points en vue du maintien en Top 14. Tant que la grève des joueurs parisiens n’est pas levée, le Stade français est loin d’avoir assuré son maintien dans l’élite. Pour autant, une rétrogradation sportive des Parisiens ne remettrait pas en cause le projet de fusion émis en début de semaine par les présidents Thomas Savare et Jacky Lorenzetti. Dans les règlements, l’entité née d’une fusion prend en effet place dans la division à laquelle appartient le mieux classé des deux aspirants au rapprochement. Et en l’occurence, le Racing 92 sera bel et bien pensionnaire du Top 14 l’an prochain… ​

Il est enfin possible que la Ligue Nationale de Rugby, en accord avec le président castrais Pierre-Yves Revol, fasse le choix de décaler la rencontre en avril, au moment des phases finales de la coupe d’Europe. ​

Marc Duzan
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?