Eric Escande : « Quelque chose s'est débloqué »

  • Eric Escande : « Quelque chose s'est débloqué »
    Eric Escande : « Quelque chose s'est débloqué »
Publié le

Arrivé à Toulon à l'été 2014, Eric Escande s'est depuis imposé comme le titulaire à la mêlée, devant Jonathan Pélissié et Sébastien Tillous-Borde. A 24 ans, le Montpelliérain ne cache pas son ambition de découvrir le XV de France, même si son objectif reste le RCT, et la fin de saison qui attend son club. 

Eric, tout n'a pas été parfait depuis le début de saison, mais vous venez d'infliger un cinglant 82-12 à Bayonne. Pensez-vous que ça puisse être un déclic ?

Honnêtement je pense que quelque chose s'est passé. Je ne veux pas parler trop vite et que ça nous porte la poisse, mais je sens de l’élan, de l’émulation. Je sens les joueurs plus confiants. On se trouve de mieux en mieux et je pense que nous allons dans la bonne direction.

 

C'est peut-être le retour du soleil qui vous aide ?

La pluie, ce n’est pas trop notre truc (rires) ! Donc le retour des beaux jours nous fait du bien. Il nous redonne le moral et nous permet de nous entraîner dans de meilleures conditions. Le muguet qui refleurit au printemps ? C’est un truc que les supporters adorent nous répéter. Ça semble leur importer, alors si ça peut être le cas pour nous cette saison, ce serait super.

 

A quel moment avez-vous senti ce basculement ? 

Je pense que le match à Brive nous a marqué. En regardant la vidéo nous nous sommes trouvés impuissants. Donc c'est vrai que ce match nous a peut-être servi, malgré la défaite et la pauvreté de notre jeu.

 

Il semblerait que Juan-Martin Fernandez-Lobbe ait tenu un discours qui a particulièrement touché le groupe avant la réception de l'Aviron bayonnais...

Avant le match de Bayonne certains joueurs ont pris la parole, notamment Juan Lobbe. Je pense qu’il a eu un discours qui a fait du bien aux têtes, qui a débloqué la situation et peut-être la sinistrose et la pensée de certains joueurs et du groupe. Honnêtement je pense qu’il y a quelque chose qui s’est débloqué.

 

Maintenant il faut confirmer à Grenoble.

Il faut être prudent et ne pas s'affoler. Il faut confirmer contre Grenoble dimanche et pourquoi pas derrière enchaîner et se propulser sur une très bonne dynamique. Mettre quatre-vingt points à Bayonne, et être ridicule à Grenoble... ça ferait tâche ! Il faut aller là-bas et faire un gros match. Le contexte grenoblois ? Il sera particulier mais ça ne nous intéresse pas. Notre seul problème est d’être assez bons pour arriver à s’imposer là-bas.

 

La rumeur prête à Maxime Machenaud l'intention de rejoindre le RCT en cas de fusion entre le Stade français et le Racing 92.

Si la fusion se concrétise, il y aura de nombreux joueurs sur le marché. Si un international vient au poste de demi de mêlée ? Ce serait bien sûr compliqué pour moi, mais la concurrence fait partie du jeu. Donc on en revient toujours au même point, il faut s'accrocher et bosser. Pour ma part, je continuerai d’apprendre, et pourquoi pas à ses côtés. Mais franchement, je ne me pose pas de questions. Je cherche juste à être le meilleur possible et à enchaîner les matchs avec le RCT.

 

En cette période de Tournoi des 6 Nations, est-ce que l'équipe de France est dans un coin de votre tête ?

En venant à Toulon j'avais comme objectif de prendre le maximum de confiance et d'expérience, afin d'en bénéficier sur les années qui arrivent. Le XV de France ? N'importe quel joueur qui prétend à jouer en Top14 y pense. Donc c'est dans un coin de ma tête. A 24 ans, je ne suis plus si jeune, mais pas trop vieux quand même. On voit bien que rien n’est figé. Il suffit parfois d’un peu de chance, d’une opportunité pour lancer une carrière internationale.

 

Malgré tout de jeunes joueurs, comme Baptiste Serin ou Antoine Dupont, semblent avoir une bonne longueur d'avance...

Il y a effectivement beaucoup de jeunes à potentiel à mon poste. C’est pour cela qu’il ne faut pas baisser les bras, continuer à énormément s’entraîner, pour pouvoir prétendre à quelque chose de mieux.

 

Par Pierrick Ilic-Ruffinatti

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?