Le XV du Tournoi par Midi Olympique

Le Tournoi terminé, l'heure est au bilan. La rédaction web de Midi Olympique a sélectionné son XV type.

15.Stuart Hogg :

Ne cherchez plus, il est de loin le meilleur arrière européen. Meilleur joueur du Tournoi 2016, Stuart Hogg à une nouvelle fois éclaboussé le 6 Nations de son talent. Impérial dans les airs, infranchissable défenseur, infatigable relanceur, attaquant de génie, l’arrière écossais a rajouté à sa palette un caractère de meneur. Des qualités qui en font un prétendant légitime et incontesté pour la tournée des Lions britanniques.

14.Elliot Daly :

Il est le moins connu des arrières anglais et pourtant il est celui qui a probablement donné le plus de satisfactions. Seulement deux essais marqués dont celui de la victoire au Pays de Galles. Mais c’est grâce à ses prises d’initiatives, sa rigueur défensive et surtout son jeu au pied que l’ailier des Wasps a marqué des points. Suffisant pour intégrer la tournée des Lions Britanniques ?

13.Jonathan Joseph :

Depuis la prise de fonction d’Eddy Jones à la tête du XV d’Angleterre, Jonathan Joseph est vraiment le monsieur plus de cet effectif. Il a notamment brillé lors du match face à l’Écosse en inscrivant le premier triplé de sa carrière internationale. Nul doute que son association avec Owen Farrell, métronome des lignes arrières, n’est pas étrangère aux bonnes performances de Joseph.

12.Owen Farrell :

Le joueur que l’on aime détester. Un sourire narquois, une réussite insolente au pied, provocateur, solide défenseur, gestionnaire en attaque. Il est difficile de trouver des défauts à Owen Farrell (pas faute d’essayer pourtant). Cette année encore il a été le fer de lance du XV de la Rose. Sans équivoque le premier nom couché sur la feuille de match du XV type du Tournoi.

11.Liam Williams:

Sans doute le meilleur ailier du Tournoi. Le Gallois a inscrit trois essais dans le 6 Nations cette année. Liam Williams a été l'un des joueurs les plus constants de son équipe. Sa faculté a crocheté ses adversaires ont toujours mis le pays de Galles dans l'avancée. Il peut légitimement prétendre à une place de titulaire cet été avec les Lions.

10.Finn Russell :

Très vite orphelin de son demi de mêlée et capitaine Graig Laidlaw (2ème journée), Finn Russell a endossé le costume de patron du jeu écossais. Un costume sur mesure pour le demi d’ouverture de Glasgow. Son jeu au pied d’occupation, son sens de l’attaque ont permis au XV du Chardon de réaliser son meilleur Tournoi depuis onze ans. Match après match il a prouvé qu’il pouvait postuler pour les Lions Britanniques.

9. Rhys Webb:

Véritable dynamiteur du jeu gallois, Rhys Webb a vraiment pris la mesure du niveau international, reléguant même Gareth Davies au statut de remplaçant. Malgré la timide cinquième place du pays de Galles dans ce Tournoi, la charnière Webb/Biggar a été une grande satisfaction et fait sûrement partie des meilleures du monde.

8. Ross Moriarty :

Pour son premier Tournoi, Ross Moriarty aura réussi la performance de faire oublier Taulupe Faletau et ce n’est pas une mince affaire. Omniprésent face l’Angleterre, où il s’est illustré par son abattage en défense, le troisième ligne de 22 ans n’a pas fini de faire parler de lui. D’ailleurs, malgré le retour de Faletau, Moriarty a débuté les 5 rencontres en tant que titulaire.

7.Kévin Gourdon:

Il était déjà la révélation côté français lors des tests automnaux, Kévin Gourdon a été l'un des meilleurs Bleus de ce Tournoi 2017. Son activité défensive a été tout simplement phénoménale. Les statistiques parlent d'elle-même. Malgré les deux défaites en Angleterre et en Irlande, le Rochelais avait tenté 37 plaquages (sur les deux matchs) et n'en n'avait manqué aucun. Offensivement, sa science du raffut lui a permis d'être constamment dans l'avancée. Gourdon a disputé les cinq rencontres des Bleus en intégralité.

6.CJ Stander :

Face à l'Italie, CJ Stander est devenu le premier avant à marquer un triplé dans le 6 Nations. Une performance remarquable à l'image de son Tournoi. Le troisième ligne d'origine sud-africaine a marché sur l'eau. Il a été omniprésent défensivement (62 plaquages, quatre manqués). Stander a surtout été le fer de lance de l'attaque irlandaise avec ses charges dévastatrices. Il aura gagné 235 mètres ballons en main sur l'ensemble du Tournoi.

5.Jonny Gray :

Grandir dans l’ombre de son grand frère, rien d’anormal quand celui-ci s’appelle Richie Gray et qu’il mesure 2,06 mètres. Pour autant Jonny Gray (1,98m) a réussi à éclipser son aînée. 73 plaquages réussi pour seulement 4 ratés. 11 touches gagnées pour une seule perdue. Le cadet des frères Gray s’est imposé comme une référence au poste de seconde ligne.

4. Joe Launchburry :

Élu homme du match par deux fois dans ce Tournoi des 6 Nations 2017, face aux pays de Galles et face à l’Italie, Joe Launchburry a été un des grands acteurs de la victoire anglaise. S’il n’avait pas la faveur d’Eddy Jones avant le début du 6 Nations, le massif deuxième ligne est parfaitement parvenu à combler l’absence de George Kruis.

3.Dan Cole:

L'homme fort de la mêlée anglaise. À 29 ans, Dan Cole est le titulaire indiscutable au poste de pilier droit. Son expérience lui permet de stabiliser la mêlée. Il s'est montré un peu plus friable défensivement. Toutefois, il reste un des hommes de base d'Eddie Jones et devrait logiquement briguer une place de titulaire avec les Lions britanniques.

2. Guilhem Guirado :

5 matchs, 5 titularisations et une vraie détermination à faire avancer son équipe. Durant ce Tournoi, Guilhem Guirado a, en plus de fêter sa 50e cap, a assumé à merveille son rôle de capitaine courage.

1.Jack McGrath:

Si la mêlée irlandaise a dominé ses adversaires, elle le doit en grande partie à la puissance de son pilier gauche. Jack McGrath a réalisé un énorme Tournoi en mêlée fermé. Le joueur du Leinster a été aussi précieux défensivement avec un seul plaquage manqué sur 46 tentés sur la globalité du 6 Nations 2017. Pilier tonique, il a réalisé un très gros match face à l'Angleterre Il a marqué des points dans l'optique de la Tournée des Lions.