Stade Toulousain : 15 jours primordiaux

Le Stade Toulousain 7ème à l'heure actuelle se déplace samedi soir (20h45) au Matmut Atlantique de Bordeaux pour y défier l'UBB. Après une période de doublons douloureuse ou les Stadistes auront pointé jusqu'à la 10ème place, Ugo Mola pourra compter sur le retour d'une partie de ses internationaux, néanmoins cela suffira t-il à soigner les maux Rouge et Noir ?

Déplacement à Bordeaux, Toulon, et Castres,  Récéption du Racing et de Bayonne voilà pour le calendrier pour le moins ardu du Stade Toulousain. En terres bordelaises les troupes d'Ugo Mola entameront donc leur "course contre-la-montre" à la recherche d'une sixième place qualificative. Un précieux sésame qui semble s'éloigner quasi-inexorablement puisque les haut-garonnais sont pour l'heure 7ème mais ont un match en plus que le Racing et Castres exemptés pour cause de fusion et respectivement 8ème et 6ème. Une équipe de Bordeaux, agitée la semaine dernière après l'annonce du départ de leur manager Raphaël Ibanez en fin de saison, puis défaite chez la lanterne rouge Bayonnaise 24 à 20, qui aura, selon Ugo Mola "à coeur de bien finir également et de bien jouer au rugby". Si il est vrai que tous les derbys de la Garonne ont toujours accouché de scénarios accrochés comme le 13 partout de l'an dernier ou bien encore la victoire Bordelaise en 2015 sur le score de 12-10, Mola se méfie d' "une équipe qui a un peu moins de réussite à mettre à mal les défenses adverses".

La tête au Munster ?

Dans cette lutte acharnée vers les barrages, il ne faut pas oublier que les Toulousains ont néanmoins réussi à se qualifier en quart de finale de l'European Champions Cup. Le hic dans l'histoire est qu'ils auront le privilège de se déplacer dès la semaine prochaine à Thomond Park pour y défier le Munster "l'une des meilleures provinces irlandaises à ce jour et qui possède un bon nombre de joueurs de l'équipe Irlandaise". Alors comment préparer un tel évènement et concilier en même temps un Top 14 toujours plus concurrentiel ou chaque match est un véritable couperet ? Pour Mola, la question ne se pose même pas, la formule "On prend les matches les uns après les autres", n'est pas usurpée ici, mais gare à ne pas se tromper d'objectif comme le rappelle le manager Rouge et Noir " Si on a la tête au Munster, on court vers une brave déconvenue".

Un effectif bancal

L'un des dangers qui guette le staff toulousain est le manque cruel d'effectif. Bien que les internationaux soient de retour les Toulousains ne sont "pas forcément dans un registre de gestion, même si le retour des internationaux va nous pousser à faire des choix". De l'aveu de Yacouba Camara, leur retour va "faire le plus grand bien, on le sent déjà à l'entrainement il y'a déjà plus de communications, plus de patrons". Pourtant, le Tournois a laissé des traces dans les organismes des revenants, Mola dresse un bilan mitigé "Richie Gray est très incertain, Yoann Huget est revenu avec une entorse de la cheville et Leo Ghiraldini traîne toujours une douleur au pied". S'ajoutent des bobos au fil du championnat qui freinent les ambitions Toulousaines "En deux week-ends j'ai perdu deux centres, deux demi de mêlée, un qui joue avec une cheville handicapée, un qui a fait une commotion, il y'a quelques postes ou franchement on tremble". Alors qu'attendre du Stade Toulousain ? Une révolte, dans la lignée de son bon match face au LOU, ou une rechute comme face à La Rochelle et Brive ?

par Enzo Contreras