Sofiane Guitoune, retour en terres connues

  • Sofiane Guitoune, retour en terres connues
    Sofiane Guitoune, retour en terres connues
Publié le

De retour à l'entraînement, l'ailier du Stade toulousain sera titulaire contre Bordeaux, son ancien club. Il analyse également la fin de saison de son équipe.  

Deux titularisations. C'est le maigre bilan de Sofiane Guitoune depuis son arrivée à Toulouse l'été dernier. Il faut dire que la saison de l'ailier international a été gâchée par une pubalgie qui l'écarte depuis six mois des terrains. L'ancien joueur de Pepignan n'est plus apparu sur une feuille de match depuis le 17 septembre. Il avait été titulaire à l'aile lors de la défaite du Stade toulousain contre Lyon. 

Aujourd'hui, le bout du tunnel n'a jamais semblé aussi proche pour Sofiane Guitoune. Pour le match du week-end contre Bordeaux, il sera titularisé pour la troisièm fois de la saison face à son ancien club. Pourtant, ce n'était pas gagné selon les propres de son entraîneur. « L'heure n'est plus aux essais, il n'y a plus de gestion de l'effectif. On titulisera ceux qui sont prêts à jouer », lance Ugo Mola. Le message était clair pour Guitoune : pour jouer il devrait être prêt phyiquement. « C'est ma troisième grave blessure depuis le début de ma carrière mais ce fut la plus difficile à gérer. Néanmoins, j'ai pu travailler physiquement, et j'ai pu reprendre l'entraînement collectif la semaine dernière », précise Guitoune.   

L'ancien Bordelais est également revenu sur la préparation de l'UBB du temps où il jouait encore en Gironde. « On avait toujours peur de prendre une rouste quand on affrontait Toulouse. Quand on regardait la vidéo, on était en admiration. C'est vrai qu'on jouait peut-être plus resserré », avoue l'international français. Ces dernières années, les rencontres entre les deux équipes ont toujours été serrées avec un écart maximum de six points en 2013 (victoire de Bordeaux 31 à 25). 

 

« Si on gagne la Coupe d'Europe... »                                      

Sofiane Guitoune attend avec impatience son grand retour. Il le reconnait lui-même ces six derniers mois ont été très longs. « J'ai passé cinq mois sans toucher le ballon alors que j'avais des choses à prouver en arrivant, c'est frustrant. Heureusement, le groupe que je connaissais bien m'a soutenu tout au long de ma rééducation ». Le Franco-Algérien est conscient des difficultés que le Stade connaît cette saison.

« On s'est mis tout seul dans cette situation en perdant trois matchs à domicile et en ne prenant aucun bonus défensif », reconnait Sofiane Guitoune. Pour Toulouse, il reste six matchs pour sauver une saison en terne. 5 matchs en championnat pour espérer accrocher une des six premières places. Et au moins une rencontre en Coupe d'Europe face au Munster que Mola juge comme « la meilleure équipe irlandaise du moment ». « Si on gagne la Coupe d'Europe, on sauvre notre saison », espère Guitoune. Le chemin sera pourtant long et difficile pour y arriver. Il commence dès samedi au Matmut Atlantique de Bordeaux.

par Pierre Loevenbruck

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?