Pro D2 : Ce qu'il faut retenir de la 26e journée

  • Pro D2 : Ce qu'il faut retenir de la 26e journée
    Pro D2 : Ce qu'il faut retenir de la 26e journée
Publié le

La victoire d’Agen sur la pelouse de Cracassonne et son incidence au classement, la victoire de Vannes ô combien importante pour le maintien, voici le bilan de cette 26e journée de Pro D2.

Le match : Colomiers – Aurillac

Les deux équipes jouaient gros dans ce match et force est de constater que l’enjeu a davantage tétanisé les Columérains, bien empruntés en début de partie. Si bien qu’à la pause, ce sont les partenaires de Petitjean qui menaient la danse (12-6). Mais avec patience et rigueur les Hauts-Garonnais sont revenus dans cette rencontre pour l’emporter d’une courte tête, où plutôt de deux courtes têtes (21-19).

En hausse : Béziers

Grâce à son succès en terres berjaliennes, Béziers remonte à la 10e place du classement, à 10 points de Biarritz dernier qualifiable et ce, à 4 journées de la fin. Signe que cette Pro D2 regorge de surprises n’a pas encore jeté son dévolu sur ses favoris. Seule certitude, Bourgoin endossera le costume du bon dernier et évoluera en Fédérale 1 l’an prochain. Pour le reste, reponse dans 4 matchs.

En baisse : Biarritz

Si les Biarrots s’étaient confortablement installés dans le top 5, cette défaite à zéro point sur la pelouse d’Aimé Giral ne présage rien de bon pour les Basques. Actuels 5e, les hommes de Darricarère sont désormais à égalité de point avec Montauban, à la veille de recevoir l’ogre oyonnaxien lors de la prochaine journée. Pas l’idéal.

Le fait : Un championnat plus qu’homogène

Il fut un temps ou Vannes était cantonné au statut de relégable, au profit d’Albi, il fut un temps ou Carcassonne était en course pour les phases finales, il fut un temps où Oyonnax était déjà assuré de monter en Top 14. Que nenni ! Aujourd’hui, Vannes s’est sorti d’un bon bourbier en s’imposant face à Soyaux-Angoulême, Carcassonne, avec sa défaite face à Agen, s’éloigne du rêve des phases finales et Oyonnax peine à se dépêtrer des Lot et Garonnais. La fin de championnat s’annonce haletante et personne n’a le droit à l’erreur.

L’étoile de la semaine : Patrick Sobela

Arrivé à Oyonnax en 2009, à l’âge de 17 ans, Patrick Sobela a suivi la filière de formation du club du Haut-Bugey. Après une approche du Top 14 et du challenge européen il y a deux ans, huit matchs de Top 14 disputés la saison passée, il est aujourd’hui devenu l’un des éléments incontournables du pack de l’Ain avec pas moins de vingt rencontres disputées depuis le début du championnat. Face à Dax, le jeune troisième ligne aile (25 ans) a signé son quatrième essai de la saison et il s’en amuse presque « sur un renvoi j’ai profité d’une hésitation des Landais sur le rebond pour récupérer le ballon ». Et l’Oyonnaxien a démontré qu’il n’était pas uniquement un redoutable plaqueur en prenant de vitesse les trois-quarts landais.

Le XV de la semaine

15 Laousse Azpiazu Mont-de- Marsan

14 Daminiani Béziers

13 Tilsley Agen

12 Taufa Oyonnax

11 Paris Agen

10 Bosviel Montauban

9 Neveu Colomiers

7 Garrault Mont-de-Marsan

8 Vosawai Vannes

6 Sobela Oyonnax

5 Braendlin Agen

4 Fabbri Oyonnax

3 Tafili Vannes

2 Fualalu Béziers

1 Muzzio Mont-de-Marsan

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?