La très bonne opération agenaise

  • La très bonne opération agenaise
    La très bonne opération agenaise
Publié le , mis à jour

Dans un match ouvert et plaisant les Agenais ont réussi la performance de s'imposer à Chanzy (19-22). Une victoire qui leur permet de se rapprocher du leader Oyonnax.

Le match

Quelle belle première période au cours de laquelle les charentais ont largement soutenu la comparaison avec les agenais. Un match engagé avec sans cesse la recherche de jeu au large des Lots-et-Garonnais et des angoumoisins tranchants sur toutes leurs actions. L’une d’elle ayant failli déboucher sur un essai mais apparemment un agenais était sous le ballon. Les points se donc résumé à un duel de buteur. Poët pour le SAXV réussissant ses trois tentatives (3è, 21è, 26è) mais Darbo pour le SUA n’était pas en reste et, lui aussi, réussissait trois de ses quatre tentatives (12è, 16è, 23è). Score de parité à la pause 9-9 dans un match ouvert. Même scénario à la reprise sauf que seuls les Charentais ont été pénalisés. Moralité Darbo inscrivait deux pénalités supplémentaires (55è et 62è). Mais suite à une grosse possession, le ballon parvenait à Laforgue qui ajustait un drop (12-12, 62è). Et puis cette faute à cinquante mètres de l’en-but. Les charentais pourtant possesseurs du ballon le perdait bêtement. Long coup de pied de Hollinshead qui après une course de quarante mètres aplatissait en coin. Darbo transformait (22-12, 75è). L‘essai casquette par excellence qui en plus privait les partenaires de Roger du bonus défensif. Mais cette équipe angoumoisine ne renonce jamais. Sur la sirène, ils récupéraient un ballon en mêlée. La progression était immédiate et Poët d’un petit coup de pied par-dessus la défense trouvait Garrido qui aplatissait. Poët transformait. 19-22 score final qui permet au SAXV de prendre un point et à Agen de se rapprocher d’Oyonnax.

 

L'action

C’est l’essai charentais sur la sirène. Un ballon gagné en mêlée sur la ligne médiane. Une progression de la troisième ligne puis un changement de jeu pour Poët qui d’un magistral coup de pied trouvait Garrido sur l’aile.

 

Les meilleurs :

À Soyaux-Angoulême : Mau, Pilet, Roger, Laulhé, Lebas, Sutiashvili, Poët.

À Agen : Miquel, Darbo, Vaquin, Tilsley, Murday, Denos.

 

Par Jean-François Chrétien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?