La belle affaire catalane

  • La belle affaire catalane
    La belle affaire catalane
Publié le , mis à jour

Dans un match à deux vitesses, les Catalans viennent s'imposer avec le bonus (28-12) sur la pelouse de Narbonne et peuvent encore rêver de qualification.

Résumé :

Du soleil, une température estivale, du public en tribune. Tout était réuni pour une après-midi de rugby réussie. Mais voilà sur la pelouse du Parc des Sport et de l’Amitié , Narbonnais et Perpignanais ont livré une pâle copie en première mi-temps. Des en avants en pagailles, des touches perdues, des fautes à tout-va. Pourtant tout avait bien commencé, avec cet essai de Lemalu dès la 11ème minutes. Après ? Plus rien, jusqu'à cette longue séquence Narbonnaise conclue par le seconde ligne Romain Manchia. À la mi-temps l’USAP et le RCNM rentrent aux vestiaires dos à dos (5-5). Au retour des vestiaires, c’est un tout autre match qui commence. Les deux équipes en ont terminé avec les fautes techniques. Le jeu se développe et devient plus plaisant. Les Catalans se détachent au score grâce à Ratini (18-5, 57ème). Avant que Mathieu Acebès ne décide de jouer les tailleurs et assène une cravate à Stephen Brett (59ème). En supériorité numérique Narbonne refait son retard et revient à 6 points. Avant le festival Ratini. L’ailier fidjien crucifie le RCNM avec deux essais en toute fin de match (79ème et 80ème). Une victoire bonifié qui entretien l’espoir de qualification pour l’USAP.

 

Fait du match : la cravate d’Acebès

Sur un ballon anodin dans les 22 mètres narbonnais, le revenant Stephen Brett se saisi du ballon. Mathieu Acebès arrive en retard et se fait déborder par l’ancien ouvreur de Clermont. L’ailier de l’USAP laisse trainer son bras gauche et « découpe » la tête du Néo-Zélandais. Monsieur Dufort sort un carton jaune pour Mathieu Acebès qui s’en sort bien sur le coup. À quinze contre quartoze, les Narbonnais vont refaire leur retard et revenir à 6 point de l’USAP.

 

L’essai : Ratini pour le bonus

Ratini vient d’offrir l’essai de la victoire à son équipe juste avant la sirène. Sur le renvoi, Narbonne commet une faute, Descons joue vite le ballon. Regroupement sur les 50 mètres. Le demi de mêlée joue un petit coté et sert ce diable de Ratini qui fait parler sa vitesse et ses appuis pour finir en terre promise et offre aux Catalans le point de bonus offensif.

 

Les meilleurs : 

Perpignan : Ratini, Château, Carlisle.

Narbonne : Brett, Rouet.

 

 

par Félix Comane

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?