Deux matchs pour rêver

  • Deux matchs pour rêver
    Deux matchs pour rêver
Publié le , mis à jour

Grâce à leur victoire sur l’Espagne dans leur premier match, les Français poursuivent l’aventure européenne et sont à deux matchs du sacre.

Il aura fallu attendre 25 minutes pour voir une réaction française dans ce premier match des championnats d’Europe U18 Open. Une touche dans les 22 mètres adverses conduisant à un magnifique groupé pénétrant qui venait malheureusement mourir à quelques centimètres de l’en-but de la Roja. Tout le reste était acquis aux Espagnols, bien plus entreprenants et réalistes. Si bien qu’au bout de 30 minutes, les hommes de Philippe Agostini étaient menés 9-0, dans un stade de Creac’h Gwen totalement refroidi. Mais heureusement pour le manager tricolore, ses petits protégés avaient de la ressource pour revenir dans une partie bien mal embarquée. Et cette ressource, elle allait passer par la conquête, encore et toujours. Chahutés en début de match, les Français sont revenus au score en grande partie grâce à une mêlée solide et une touche très appliquée. Des fondamentaux servant d’abord les intérêts du huit de devant pour ensuite mettre à l’honneur les trois-quarts bleus. À la pause, la France menait 15-9 grâce à deux essais de Labau et Carbonel. Si l’écart n’était pas encore creusé, ces deux essais avaient au moins le mérite d’inverser la dynamique de ce match en faveur des tricolores. Et les Français allaient démarrer la seconde période comme ils ont terminé la première puisque pas moins de trois essais allaient être inscrits, pour une large victoire 36-9. À noter, la performance majuscule du demi d’ouverture français, Louis Carbonel, auteur de 26 points et d’un triplé pour ce premier match des championnats d’Europe. Rien que ça.

L’aventure continue

Dans cette compétition où chaque match est rédhibitoire, les Français se sont évité un retour précipité à la maison en battant l’Espagne. Ils accèdent donc à la demi-finale de « championship », qui aura lieu ce mardi à 18 heures face au Portugal, vainqueurs dans le même temps des Américains (5-26). Dans l’autre demi-finale, les nouveaux arrivants japonais, seuls rescapés des équipes outre-Atlantique, seront opposés aux Géorgiens. En cas de victoire face au Portugal, les partenaires d’Arthur Vignolles accéderaient à la grande finale et tenteraient de décrocher un troisième titre européen consécutif.

Par Tom Monaci

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?