Lions Britanniques : des choix draconiens à l'arrière

  • Lions Britanniques : des choix draconiens à l'arrière
    Lions Britanniques : des choix draconiens à l'arrière
Publié le , mis à jour

Le 19 avril prochain, Warren Gatland annoncera la liste des 45 joueurs retenus pour la tournée des Lions Britanniques et Irlandais. D'ici là, nous vous proposons de retrouver les forces en présence ligne par lignes. Dernier épisode ce lundi avec les arrières.

Le poste d’arrière est un poste clé et nul doute que le sélectionneur des Lions Britanniques va plancher un moment sur la question pour savoir quel joueur aligner d’entrée. Lors de la tournée 2013, 3 joueurs avaient été appelés pour couvrir le poste : Leigh Halfpenny, Stuart Hogg et Rob Kearney. Alors les choix auront-ils changé ?

Stuart Hogg :

Il fait clairement figure de favori. Élu joueur du Tournoi des 6 Nations 2017 pour la deuxième fois consécutive, Hogg a pris un peu d’avance sur ses concurrents. Relanceur de folie, avec des crochets déroutants et un coup de reins dont lui seul à le secret, l’arrière du XV du Chardon pourrait bien s’accaparer le maillot floqué du numéro 15.

Leigh Halfpenny :

Encore et toujours de la partie, l’arrière gallois sera très certainement de la liste, malgré des prestations plus timorées qu’à l’accoutumée. En revanche, s’il y a bien quelque chose qui ne change pas c’est sa précision dans l’exercice des tirs au but. Un avantage certain que le Gallois a sur l’Écossais. Toutefois, si Farrell et Sexton sont déjà sur la pelouse, la précision du jeu au pied d'Halfpenny sera moins primordiale.

Mike Brown :

Toujours à la hauteur et même parfois plus. Mike Brown à du talent en plus d’avoir du courage. Que ce soit avec son club des Harlequins où avec le XV de Rose, le natif de Southampton accumule les performances au plus haut niveau. S’il n’était pas de la tournée britannique de 2013, Mike Brown pourrait peut-être remplacer son homologue irlandais Rob Kearney, un tantinet moins tranchant qu’à ses grandes heures.

Anthony Watson :

Dans le cas ou Anthony Watson était sélectionné au poste d’ailier par Warren Gatland, nous pourrions également voir le feux follet Watson évoluer au poste d’arrière. Un poste qu’il occupe à temps plein avec son club de Bath et dans lequel il excelle particulièrement, avec des relances venues d’ailleurs et une pointe de vitesse rare. Il pourrait donc constituer une quatrième option pour le tacticien gallois, pour rivaliser face à des équipes très joueuses comme les provinces néo-zélandaises.

 

Par Tom Monaci

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?