Jono Gibbes : « Le jeu sans ballon, c’est l’ADN du Leinster »

  • Jono Gibbes : « Le jeu sans ballon, c’est l’ADN du Leinster »
    Jono Gibbes : « Le jeu sans ballon, c’est l’ADN du Leinster »
Publié le , mis à jour

L’entraîneur de Clermont Jono Gibbes, vainqueur à trois reprises de la coupe d’Europe avec le Leinster, nous donne sa vision du jeu de contre-attaque de ses anciens joueurs et futurs adversaires.

Comment expliquez-vous la qualité des Irlandais dans le jeu de contre-attaque ?

Pour avoir entraîné au Leinster, je sais que le jeu sans ballon est quelque chose qui compte énormément pour eux. Au Leinster, on peut même dire que cela fait partie de leur ADN de l’équipe. Cela se retrouve de partout, à n’importe quel moment. Par exemple, lorsqu’un joueur marque un essai, ce n’est pas lui que l’on félicite, mais le joueur qui aura effectué le bon déblayage ayant permis d’ouvrir l’intervalle. Cela se vérifie également sur ce jeu de contre-attaque, qui est très organisé contrairement à ce que les gens peuvent penser.

Comment cela s’organise-t-il ?

Le principe, c’est que dans une action, aucun joueur n’est inutile. Lorsque le ballon est botté au fond du terrain, si on n’est pas en mesure de se replacer pour apporter du soutien au triangle du fond, il ne faut pas servir à rien, mais au contraire chercher à bien se positionner pour ouvrir des espaces aux autres.

Mais est-ce seulement légal ?

Honnêtement, toutes les équipes cherchent à fonctionner de la sorte. Le Leinster y parvient peut-être mieux que les autres, parce que les joueurs ont l’habitude d’évoluer ensemble. Leur communication est excellente, et surtout, c’est un réflexe pour les joueurs que de chercher à ouvrir des espaces pour les autres, de n’importe quelle façon. Au moins, nous sommes prévenus en vue de la demi-finale. Mais nous avons aussi quelques idées pour éviter de nous exposer à ces contre-attaques.

Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?