Colomiers et Ramos souverains

Les Columérins remportent le choc de haut de tableau et peuvent croire en la qualification !

 

Résumé

C'était un des matchs au sommet de cette 28e journée entre des Biarrots et des Columérins ex aequo au coup d'envoi et plus que jamais en course pour arracher une qualification. Avec 72 points au compteur, Basques et Haut-Garonnais étaient à la lutte avec Montauban pour se placer idéalement dans le quinté de tête à quelques encablures du terme de la saison.

Au terme d'un match pleinement maîtrisé, les Columérins ont pris le meilleur sur des Basques qui n'ont jamais vraiment été dangereux. Colomiers a très vite marqué son territoire avec une défense bien organisée et un un axe 9-10-12-15 des grands soirs. L'association Maxime Lafage à l'ouverture avec Thomas Ramos en numéro 15 s'est avéré détonante. Comme depuis le début de la saison, les Columérins ont proposé un jeu séduisant, fait de vitesse et de volume. Ils ont été récompensés par trois essais mais ont dû renoncer au bonus, Biarritz réduisant l'écart en milieu de deuxième période. Dans ce championnat hyper serré, ce point supplémentaire aurait été le bienvenu. Mais les Columérins ne feront pas la fine bouche. Ils mettent la pression sur Montauban, qui accueille Dax vendredi soir et qui n'a pas le droit à l'erreur. Pour Biarritz, c'est un coup d'arrêt majuscule. Il reste deux matchs pour réintégrer le cinq de devant.

 

L'essai

Le superbe essai de Thomas Ramos. Alors que l'on joue la 33e minute et que le match est encore indécis (9-3 en faveur de Colomiers), Maxime Lafage, l'ouvreur columérin, hérite du ballon dans ses quarante mètres. Il tente de dégager son équipe en mettant du pied mais sa tentative est contrée par un Biarrot. Qu'à cela ne tienne ! Le numéro 10 récupère le ballon et se lance dans un numéro de soliste qui le voit breaker le rideau défensif du BO. Plein de lucidité, il fixe le dernier défenseur et sert à la perfection son arrière Thomas Ramos, venu se proposer à son intérieur. Du grand art ! Ramos transformait lui même cet essai et portait le score à 16-3 en faveur des locaux.

 

Le tournant

Autour de la soixantième minute de jeu, les Biarrots ont une grande phase de domination qu'ils ne parviennent pas à bonifier. Pourtant, ils évoluaient à quinze contre quatorze, le capitaine columérin Aurélien Béco ne pouvant pas participer au jeu car pris en charge par les soigneurs pour diagnostiquer un protocole commotion. Après douze temps de jeu, les Biarrots perdaient le ballon et sortaient bredouilles du camp columérin.

 

L'homme

Thomas Ramos. Le jeune arrière prêté par le Stade toulousain a livré une partie de grande classe jeudi soir. S'il a parfois fait trembler son public en tentant des choses un peu folles et des relances osées, la réussite était avec lui et il a bonifié chacun de ses ballons, en inscrivant tous les points de son équipe. Un cent pour cent au pied assortis de deux beaux essais. Un match trois étoiles.

 

Les meilleurs

à Colomiers, Ramos, Lafage, Béco, Puech, Roux ; à Biarritz, Roumieu, Soqeta, Hamdaoui.

 

par David Bourniquel