• Top 8 : Ballottage favorable pour Montpellier et Lille
    Top 8 : Ballottage favorable pour Montpellier et Lille
Publié le / Modifié le
Compétitions

Top 8 : Ballottage favorable pour Montpellier et Lille

Lille et Montpellier ont bien négocié la première manche. Tous deux ont pris une option sur la finale.

La prochaine finale du Top 8 sera-t-elle le copier-coller des deux précédentes éditions ? À l’issue de la première manche, une troisième opposition consécutive entre Lille (le tenant du titre) et Monpellier (le dernier finaliste) est tout à fait possible. À Toulouse, sur la pelouse d’Ernest-Wallon, le champion de France a rendu une copie correcte et plus qu’acceptable en partageant les points face à leurs homologues stadistes. Un score de 19-19 a sanctionné cette première partie qui dans l’ensemble satisfait le camp lillois. « L’objectif était de ne pas perdre la rencontre. Pour le match retour, nous sommes encore maîtresses de notre destin puisque nous allons évoluer à domicile. En revanche, on repart sur un score de 0-0. Pour le moment, rien n’est perdu, rien n’est gagné. Dimanche, ça sera une véritable demi-finale », déclarait au terme de la rencontre, le manager lillois, Damien Couvreur. Dans les rangs stadistes, ce partage des points n’est pas forcément un échec. L’encadrement est beaucoup plus flatté par le contenu que le résultat. « Il y a de la satisfaction plus que la frustration, fait remarquer le coentraîneur, Pierre Marty. Ce match nul a été arraché après avoir été mené au score. Mon équipe a montré qu’elle avait des ressources. Pour le match retour, c’est encourageant. »

 

Blagnac Saint-Orens, une seconde mi-temps fatale

À quelques hectomètres du complexe d’Ernest-Wallon, Blagnac - Saint-Orens a manqué le coche. Après deux précédents succès face aux Montpelliéraines, les Haut-Garonnaises n’ont pas réussi à confirmer face aux dernières finalistes. Cette première manche s’est concrétisée par un succès montpelliérain (19-13) qui laisse bien des regrets puisqu’en première période, le BSORF menait 13-3. « Nous réalisons une excellente première période où nous bonifions tous nos temps forts, déclare le manager Richard Caravacca. En revanche, à la reprise, le groupe a eu un passage à vide qui lui a été fatal. Montpellier s’est remis dans la partie. Nous n’avons malheureusement pas trouvé de solutions pour les contrer. Il y a de la déception, de la frustration. Mais pour le match retour, nous n’avons strictement rien à perdre. On effectue ce déplacement sans la moindre pression. » Lille et Montpellier seront-ils adversaires pour une troisième année consécutive ? Réponse dimanche soir.

 

Le programme du week-end 

Dimanche : Lille Métropole (19) - Stade toulousain (19) à 18 heures.

Dimanche : Montpellier (19) - Blagnac-Saint-Orens (13) à 18 heures.

Didier Navarre
Voir les commentaires
Réagir