Champions Cup : les Saracens en maîtrise, Clermont au courage

  • Champions Cup : les Saracens en maîtrise, Clermont au courage
    Champions Cup : les Saracens en maîtrise, Clermont au courage
Publié le , mis à jour

Les Saracens viseront un doublé après sa victoire impressionnante contre le Munster. Cela a été plus compliqué pour l'ASM Clermont face au Leinster mais les Auvergnats ont réalisé un très gros match. 

Munster - Saracens 

Un mur. C'est un mur noir sur lequel est venu se fracasser le Munster samedi dans son Aviva Stadium. Au terme d'une première mi-temps avec une débauche d'énergie exceptionnelle, les deux équipes étaient dos-à-dos à la pause (6 à 3 pour les Sarries). Pourtant, ce n'est pas faute pour les Irlandais d'avoir tenté. Mais toutes les offensives du Munster se sont heurtés à la défense anglaise emmenée par un énorme Maro Itoje qui a considérablement perturbé les Munstermen dans les ballons portés. Privé de leur arme principale, le Munster n'a jamais réussi à trouver la solution. Pire ils ont explosé en seconde période quand les Saracens ont mis la main sur le ballon. Juste avant l'heure de jeu, c'est Mako Vunipola qui donnait le premier break aux Anglais avec un essai tout en puissance. A dix minutes la fin, les Sarries anéantissaient les derniers espoirs des Munstermen avec l'essai de Chris Wyles. Fidèles à leur mentalité, les coéquipiers de Peter O'Mahony inscrivaient un dernier essai dans les dernières minutes de la partie. Comme un symbole, une réalisation de son meilleur joueur cette saison en Coupe d'Europe : CJ Stander. Au final, les Saracens s'imposent 26 à 10 et seront les favoris à leur propre succession. 

 

Clermont - Leinster

La partie s'annoncait ouverte entre Clermont et le Leinster. Elle a tenu toutes ses promesses avec un spectacle délicieux. Les Clermontois qui visaient une troisième finale en Coupe d'Europe ont sauté à la gorge des triples champions d'Europe. Dès la cinquième minute, le coup de pied à suivre de David Strettle était repris par Peceli Yato. Les Auvergnats menaient 7 à 0. Puis rapidement 15 à 0 avec un nouvel essai de l'omniprésent Strettle. La pénalité de Sexton n'y changeait rien. Clermont était largement en tête à la pause. Pourtant, les hommes de Franck Azéma connaissaient un gros passage à vide en début de seconde période. 20 minutes d'absence pendant lesquelles Clermont a frolé la catastrophe. Revenus 15 à 12, les Irlandais voyaient un de leurs essais invalidés à la vidéo (jeu déloyal sur Rougerie). Après un utlime frisson dû à l'essai magnifique de Ringrose, Camille Lopez débutait son show avec deux drops et une pénalité. 9 points pour assurer la qualification en finale à Clermont (27-22). 

 

par Pierre Loevenbruck

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?