Nevers - Provence : Une physionomie inversée ?

  • Nevers - Provence : Une physionomie inversée ?
    Nevers - Provence : Une physionomie inversée ?
Publié le , mis à jour

Après une prestation très défensive à Aix-en-Provence, les Nivernais voudront remettre la main sur le ballon.

Possession de la balle : 70 %, et à peu près le même pourcentage favorable en termes d’occupation du terrain : Aix-en-Provence a vraiment dominé la première manche sur son terrain, mais sans parvenir à trouver la faille de la défense nivernaise, cette ligne infranchissable qui lui a planté en retour deux essais en contre. « C’était chaud, ça s’est joué à rien, a commenté Xavier Péméja. On a clairement réalisé notre meilleur à l’extérieur de la saison. Les Aixois sont venus deux fois près des lignes. Le match aurait pu prendre une autre tournure, mais nous avons su faire front. On peut dire que tout nous a réussi. »

Et maintenant ? Entre ces deux équipes qui se ressemblent, dont les forces de frappe sont assez équivalentes, et les philosophies de jeu itou, la physionomie du match retour devrait un peu s’inverser. Sur son terrain du Pré Fleury, qui sera gavé comme un œuf - le club avait enregistré lundi sa plus grande demande de places de la saison pour un début de semaine - les Nivernais ont pris l’habitude de prendre les commandes des opérations. Les 70 % de possession, il faut sans doute s’attendre à ce qu’ils changent de camp. L’ailier nivernais Bonvalot s’est blessé au match aller, et sera remplacé par le tranchant Autagavaia. Le Samoan avait fait son retour à Aix en tant que remplaçant après un mois d’absence, pour une prestation très remarquée.

Force offensive

Nevers dispose avec lui de l’une de ses meilleures forces offensives au meilleur des moments. Sur son terrain où elle n’a pas encore perdu cette saison, Nevers attaquera pour tenter d’inscrire des points rapidement, et ne pas laisser le suspens s’étirer en longueur en restant à portée d’un essai transformé.

Cette équipe d’Aix-en-Provence, dont la difficulté à maintenir son niveau d’attention sur l’intégralité des matchs, lui a joué bien des tours lors de la phase préliminaire, devra se bien positionner pour contenir immédiatement le feu nourri dont elle fera l’objet. « Oui, celui qui marquera le premier mettra l’autre dans une mauvaise situation, estime Marc Delpoux. Il est clair qu’il ne faudra pas manquer ce début de match. Et si nous faisons comme à Limoges, où nous avions marqué après une minute de jeu, bien malin celui qui peut dire quelle tournure prendra la rencontre

Le programme du week-end en Fédérale 1 Élite :

Us Bressane (6) - Chambéry (17), samedi à 19h10

Nevers (18) - Aix-en-Provence (12), samedi à 21h00

Par Guillaume Cyprien

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?