Les trois duels de Stade français - Racing

  • Les trois duels de Stade français - Racing
    Les trois duels de Stade français - Racing
Publié le / Mis à jour le

Si le Stade français et le Racing présentent des effectifs riches dans toutes les lignes, la rédaction de Midi Olympique a sélectionné trois duels en deuxième ligne, en troisième ligne et au centre. 

Pascal Papé vs Leone Nakarawa

 

Duel de style entre les deux deuxièmes lignes. Le vétéran Pascal Papé s'apprête à connaître son dernier derby face au Racing 92. Grand preneur de balles en touches, l'international français (65 sélections) ne lâche jamais rien et est un véritable plaqueur. Son expérience sera un atout de taille dans une rencontre capitale dans la course aux phases finales. Mais il devra faire face à Leone Nakarawa, le joueur le plus constant du Racing 92 cette saison. Le Fidjien n'hésite pas à porter le ballon. Surtout, il est connu pour toujours faire jouer ses coéquipers avec des passes au contact. C'est aussi un véritable atout offensif pour son équipe puisqu'il a déjà inscrit 6 essais cette saison en Top 14. Capable d'évoluer en troisième ligne, il sera bien titulaire en deuxième ligne pour ce match.

 

Sergio Parisse vs Chris Masoe

 

Un duel d'expérience. On ne présente plus les deux joueurs tant leur pédigrée est impressionnant. Sergio Parisse, c'est deux titres de champions de France, deux finales de Challenge européen et le capitanat au Stade français et en équipe d'Italie. Chris Masoe, ancien All Black a lui gagné deux championnats et deux Coupe d'Europe. À respectivement 33 ans et 37 ans, Parisse et Masoe sont des joueurs d'expérience. Si Masoe est un joueur qui fait la différence en puissance, Parisse est peut être plus complet, capable de s'intercaler dans la ligne ou jouer aux pieds. Le duel s'annonce toutefois des plus intéressants.

 

Geoffrey Dumayrou vs Henry Chavancy

Le duel 100% français. Geoffrey Doumayrou vit sa dernière saison au Stade français. Un club avec lequel il a pris une autre dimension cette année et pris quelques fois le brassard de capitaine. Ses perçées se sont souvent montrées décisives en championnat et Coupe d'Europe. Chavancy vit une saison similaire. Comme Doumayrou, le centre possède une grande faculté à casser les lignes grâce à sa puissance. Récompensé pour sa régularité, Chavancy a connu sa première sélection avec les Bleus lors du Tournoi des 6 Nations 2017. 

 

Par Pierre Loevenbruck

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir