Biarritz l’a fait

  • Biarritz l’a fait
    Biarritz l’a fait
Publié le

Les Biarrots avaient annoncé qu’ils venaient à Mont-de-Marsan pour l’emporter, ils ont tenu parole et se qualifient pour les demi-finales

Résumé :

Au bout d’une rencontre haletante et d’un suspense à la Hitchcock, le Biarritz Olympique a validé son ticket pour les phases finales et privé le Stade Montois de l’avantage de recevoir. La victoire biarrote ne souffre d’aucune contestation, même si le sort aurait pu être différent car cela s’est joué à rien. Mais en inscrivant quatre essais, les Basques ont su appuyer sur les faiblesses montoises et utiliser à merveille la classe de certaines de leurs individualités. Trois des quatre essais biarrots sont ainsi le résultat de longues séquences dynamiques ou d’une attaque de toute beauté en première main. Les Montois, de leur côté, ont plutôt répliqué par la puissance de leur pack, dominateur sur les ballons portés et en mêlée. Mais avec une première période manquée et deux occasions franches laissées en route, ils n’ont pas trouvé la clé pour renverser définitivement la vapeur et se mettre à l’abri. Alors, dans les derniers instants, alors que rien n’était encore joué, Alban Placines captait un ballon en fond de touche, faisait mine de servir son demi de mêlée mais s’arrachait seul de l’alignement pour aller inscrire l’essai qui scellait le sort du match.

Le tournant du match :

C’est certainement l’essai de Charles Gimenez inscrit dans les arrêts de jeu de la première période alors que les Montois, pourtant pas dans leur assiette, avaient fini par recoller (16-20). Mais ils rendaient encore une fois le ballon à leur adversaire qui au bout d’une longue séquence décalait le trois quarts centre pour un essai en coin que Maxime Lucu transformait du bord de la touche sans trembler. De -4 les Montois repassaient à -11 et n’allaient pas s’en remettre.

L'homme du match :

 Kilian Hamdaoui a éclaboussé de sa classe cette rencontre. Décisif sur le premier essai de Vaka en première main, il a inscrit le second en transperçant la défense montoise d’une accélération fulgurante, et a été omniprésent tout au long de la rencontre, faisant des misères aux Montois sur la plupart de ses interventions. La grande classe.

 Les meilleurs :

À Mont-de-Marsan : David, Astle, Tastet, Garrault, James, Gorgadze, Muzzio, S.Ormaechea

À Biarritz : Hamdaoui, Lucu, Delaï, Le Bourhis, Manu, Placines, Nabou, Roumieu, Gimenez

 

par Pierre BAYLET

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?