« Elles ont progressé partout »

  • « Elles ont progressé partout »
    « Elles ont progressé partout »
Publié le , mis à jour

Emmanuel Pellorce, coach des FCG Amazones a, avec son staff, conduit les iséroises en finale d’Armelle-Auclair, perdue contre Bayonne (10-34).

Les joueuses se sont-elles mis trop de pression sur cette finale ?

Étant donné qu’on a raté notre première mi-temps (0-29), qu’on n’était pas du tout dans ce qu’on avait prévu, je crois que l’enjeu, la finale nous a un peu inhibés, oui. On s’est peut-être trompé d’objectif. Les filles étaient plus focalisées sur être championnes de France que de gagner le match. Je me sens responsable.

Buter sur la dernière marche alors que l’équipe était invaincue, cela laisse-t-il d’autant plus de regrets ?

Au-delà de la défaite, la déception est de ne pas avoir montré notre vrai visage. Sur le match, il n’y a pas photo, mais je suis sûr qu’en jouant notre jeu et en étant à 100 % mentalement, il y avait les moyens de remporter le titre. Après, il nous manque un petit truc encore par rapport à Bayonne qui était plus aguerri à ce genre de rencontre.

Cette saison reste malgré tout très réussie ?

Oui. Les filles ont progressé partout. On n’est pas arrivé avec une baguette magique, elles avaient de la qualité. Elles ont assimilé le projet de jeu qui était assez nouveau pour elles. Leur ADN est de beaucoup jouer sauf qu’elles n’avaient pas un rugby structuré. Or, il y a des repères à respecter. Il faut savoir où jouer et quand jouer. C’est ce qui a été amené cette année. Elles ont compris pas mal de principes.

Fallait-il poser un cadre ?

Le cadre, c’était plus par rapport à l’état d’esprit. Il ne faut pas croire parce qu’on gagnait tous les matchs que c’était linéaire. Il y a eu des coups de gueule, des réunions pour recadrer les choses, parce que les filles sortaient parfois des valeurs.

La saison prochaine, le but est de remporter la finale et ainsi monter en Top 8 ?

Non, parce qu’on espère bien évoluer en Top 10, 12 ou 16 (refonte possible de l’Élite avec un Top 8 élargi, N.D.L.R.) ! La Fédération nous a demandé de répondre à un questionnaire avant le 15 mai, d’émettre un vœu. De toute façon, le club a prévu les deux cas de figure (Élite 1 ou Armelle-Auclair). On sera dans les clous.

Propos recueillis par Laurent Genin

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?