Clermont-Saracens : Rompre le cercle vicieux

  • Clermont-Saracens : Rompre le cercle vicieux
    Clermont-Saracens : Rompre le cercle vicieux
Publié le , mis à jour

Ce samedi à Murrayfield (18h00), Clermont va tenter de décrocher son premier sacre sur la scène continentale. Après deux finales perdues dans la compétition, l'équipe de Franck Azéma affronte le rouleau compresseur des Saracens qui n'a toujours pas perdu dans cette compétition depuis 2015. Les Jaunards sauront-ils vaincre le signe indien ? Présentation.

 

Les dynamiques : 

 

Côté Clermontois, rien à signaler ! En championnat, les Jaunards sont parvenus à se qualifier directement pour les demi-finales en alignant une équipe fortement remaniée face au leader Rochelais dans son antre de Marcel-Michelin. Si ils se sont fait peur en fin de rencontre, les joueurs de Franck Azéma ont assuré l'essentiel en s'octroyant une semaine sans matches. C'est toujours ça de pris dans un calendrier toujours plus démentiel. Seule petite ombre au tableau, mais déjà connue, l'absence de longue date pour l'ailier international Noa Nakaitaci qui souffre d'une rupture des ligaments croisés du genou gauche contractée le 3 avril dernier face à Toulon. En Champions Cup, les Auvergnats sont d'autant plus impressionnants. Depuis leur défaite en Ulster le 10 décembre dernier, Clermont n'a plus perdu. En phases finales, les coéquipiers de Damien Chouly ont écarté assez logiquement au Michelin les Toulonnais avant de s'employer plus franchement pour venir à bout d'une équipe du Leinster toujours très compliquée à manier. 

 

Pour les Saracens, l'heure est aussi aux phases finales. Après cette finale de Champions Cup, les joueurs de Mark McCall devront jouer une demi-finale d'Aviva Premiership face aux Chiefs d'Exeter. Auparavant, les Sarries avaient enchaîné une série impressionnante de six succès consécutifs avant de chuter lourdement face aux leaders du championnat à savoir les Wasps. Pourtant en Champions Cup, les Saracens n'ont toujours pas connu la défaite depuis...17 rencontres, rendez vous compte, la dernière fois que les Anglais se sont inclinés c'était le 18 Avril 2015 face à...Clermont, quelle coïncidence.

 

 

La clé du match : Prendre les Saracens à leur propre jeu. 

 

Clermont va devoir se forcer à adapter son jeu, d'un jeu de déploiement qui a fait son petit effet en phases de poules, les joueurs de Franck Azéma vont devoir surprendre. Si les Jaunards vont évidemment devoir se méfier d'Owen Farrell revenu à son poste de demi d'ouverture, après quelques piges au centre, ils devront impérativement garder un oeil sur Richard Wigglesworth. En effet, de par son jeu au pied de pression d'une précision chirurgicale le demi de mêlée anglais poussera certainement les Clermontois à vouloir relancer et mettre de la vitesse dans leur jeu. Or non, les Sarries ne sont jamais uassi forts que sur des contres assassins. Pour les Auvergnats, la donnée sera claire. Prendre les Anglais à leur propre jeu, instaurer une dimension physique jusque là inexploitée et concrétiser de manière froide et pragmatique chaque possibilité de scorer. À l'anglaise en somme. Cela passera donc par un gain quasi-systématique de la ligne d'avantage, et pour cela les Clermontois pourront aisément aller attaquer la zone d'Owen Farrell, une zone à cibler d'autant plus que le demi d'ouverture anglais est le joueur qui a raté le plus de plaquages depuis le début de cette Champions Cup (18). 

 

Les dernières oppositions

 

18 Octobre 2014 : Saracens 30 - 23 Clermont 

 

25 Janvier 2015 : Clermont 18 - 6 Saracens

 

18 Avril 2015 : Clermont 13 - 9 Saracens

 

Les statistiques 

 

  • Les Saracens peuvent devenir la 4ème équipe à remporter deux titres consécutifs en Champions Cup après Leicester, le Leinster et Toulon.

 

  • Les Saracens affichent une victoire et une défaite lors de leurs deux précédentes finales, alors que Clermont a perdu ses deux précédentes finales. Aucune équipe n'a disputé trois finales sans jamais en gagner une.

 

  • Ce sera la 7ème finale entre une formation anglaise et une française, la 3ème sur les quatre dernières saisons. Les deux précédentes finales des Saracens ont été contre des équipes françaises, Clermont va de son côté affronter une équipe non issue du TOP 14 pour la 1ère fois en finale de la Champions Cup.

 

  • Quatre des six dernières finales de Champions Cup se sont gagnées par plus de sept points d'écart.

 

  • Les Saracens sont invaincus lors de leurs 17 derniers matchs de Champions Cup (16 victoires, 1 nul), égalant le record du Leinster entre 2010 et 2012 (16 victoires, 1 nul également).

 

  • En cas de victoire, les Saracens fêteront leur 100ème victoire européenne (56 en Champions Cup et 43 en Challenge Cup jusque-là).

 

  • Les Saracens n'ont toujours pas concédé le moindre essai en première mi-temps cette saison, alors que Clermont est l'équipe qui a le plus marqué en 1ère période (16 essais) dans la compétition.

 

  • Remi Lamerat, le centre international français, est le joueur qui a le plus offert d'offloads dans cette Champions Cup (11)

 

  • Chris Ashton n'est plus qu'à un essai de devenir le meilleur marqueur d'essai en Champions Cup, lui qui est actuellement à égalité avec Vincent Clerc avec 36 essais.

 

  • Les trois plus gros plaqueurs de la saison seront titulaires : aucun joueur n'a fait autant de plaquages que Sebastien Vahaamahina (90), Michael Rhodes (82) ou Benjamin Kayser (80).

 

Les XV de départ

 

Pour Clermont : 1.Chaume, 2.Kayser, 3.Zirakashvili, 4.Iturria, 5.Vahaamahina, 6.Chouly(cap), 8.Lee, 7.Yato, 9.Parra, 10.Lopez, 11.Abendanon, 12.Lamerat, 13.Rougerie, 14.Strettle, 15.Spedding

 

Remplaçants : 16.Ulugia, 17.Falgoux, 18.Jarvis, 19.Jedrasiak, 20.Lapandry, 21.Radosavljevic, 22.Fernandez, 23.Penaud

 

 

Pour les Saracens : 1.M.Vunipola, 2.George, 3.Koch, 4.Itoje, 5.Kruis, 6.Rhodes, 8.B.vunipola, 7.Wray, 9.Wigglesworth, 10.Farrell, 11.Wyles, 12.Bosch, 13.Barritt (cap), 14.Ashton, 15.Goode

 

Remplaçants : 16.Brits, 17.Lamotisele, 18.P.Du Plessis, 19.Hamilton, 20.S.Burger, 21.Spencer, 22.Lozowski, 23.Ellery

 

par Enzo Contreras

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?