HSBC Sevens Series : Londres

  • HSBC Sevens Series : Londres
    HSBC Sevens Series : Londres
Publié le , mis à jour

Après l'étape Parisienne, qui a vu les Sud-Africains remporter le tournoi et le titre, les meilleures nations mondiales se retrouvent à Londres pour ce dernier rendez-vous de la saison à VII. 

Libérés, délivrés...ces Sud-Africains ? 

Les Sud-Africains, désormais assurés du titre, abordent ce dernier tournoi avec plus de sérénité. Et même si les Blitzbocks ne devraient avoir aucun mal à sortir de leur phase de poule, ils devront tout de même se méfier des Américains, glorieux troisièmes à Paris, et qui s'en veulent certainement encore d'avoir laissé échapper la victoire finale à Singapour aux dépens des Canadiens. Si les Gallois auront quelque chose à jouer face aux Américains pour la qualification, les Kenyans auront eux aussi leur mot à dire dans cette poule relativement homogène. 

Poule A : Afrique du Sud, Etats-Unis, Pays de Galles, Japon 

 

France VII : Place à la jeunesse ! 

Une fois de plus, l'Equipe de France a déçu. Bien que se faire sortir par les Néo-Zélandais n'a rien de honteux, c'est dans la manière que Vakatawa et consorts inquiètent. Friables au possible défensivement parlant, c'est en attaque le bas blesse, les Bleus en devancent que les Samoa, la Russie et le Japon (parmi les équipes régulièrement quialifiées pour les tournois) avec 124 essais inscrits. Loin derrière les 214 essais inscrits par les Fidjiens. Pour son 57ème tournoi, c'est Jean-Baptiste Mazoué qui portera le brassard de capitaine. France VII se présentera d'ailleurs avec l'équipe la plus inexpériementée du plateau puisque celle-ci comptabilisera 100 séléctions, avec l'apport de nouveaux joueurs tels que Robinson Caire, Charles Brousse, Daniel Ikpefan, Jérôme Porical et Morad Touizni qui n'ont jamais disputé aucun match à ce niveau. Pierre Popelin, Jean-Teiva Jacquelin et Matthew Ford ont joué respectivement trois, deux et un tournoi sur le circuit cette saison. De plus, Frédéric Pomarel, pour son dernier tournoi à la tête des Bleus ne pourra pas compter sur son principal chasseur d'essais à savoir Virimi Vakatawa suspendu 7 matchs par la Fédération. Un tournoi galère de plus en prévision pour les tricolores qui tomberont dans la poule des finalistes de l'étape Parisienne à savoir l'Ecosse qui s'est imposé pour la première fois de son histoire l'an dernier à Londres.  

Poule B : Ecosse, France, Argentine, Russie

 

Comme un goût de revanche..

Seulement sixièmes dans la capitale, les Fidjiens alternent entre le bon et le moins bon, et ce malgré leur premier succès obtenu à Hong-Kong. Quant aux Néo-Zélandais malgré une troisième place encourageante ils devront se montrer revanchards pour effacer la défaite en demi-finale 12 à 5 face à l'Angleterre. L'exploit en revanche semble inenvisageable pour les Japonais et les Canadiens, Canucks qui ont pourtant montré des choses intéressantes tout au long de la saison.

Poule C : Nouvelle-Zélande, Fidji, Canada, Japon

 

Les Anglais maîtres à domicile ?  

Les Anglais, bien qu'ils devront se contenter de la seconde place du général, espèrent conclure de la plus belle des manières une année très prolifique, caractérisée par l'emergence de Dan Norton, second meilleur marqueur d'essais de la saison. À Twickenham, les sujets de saMajesté devront se défaire de Samoans, convaincants cinquièmes à Paris. Ils composeront aussi avec une équipe australienne en pleine perte de vitesse et des Espagnols qui feront  malheureusement figure de souffre-douleur

Poule D : Angleterre, Samoa, Australie, Espagne

 

 

par Enzo Contreras

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?