Le Stade français n’est plus qu’à un match de la Champions Cup !

Facilement victorieux face à Cardiff (46-21) et auteurs de plusieurs mouvements magnifiques, les soldats roses affronteront Northampton ou le Connacht vendredi prochain pour leur dernier match de la saison. En jeu, il y a une place en Champion’s Cup !

Le résumé

C’était attendu : les Parisiens, après avoir dignement fêté leur victoire en challenge européen, ont eu toutes les peines du monde à entrer dans ce match. Maladroits en défense, perturbés au milieu du terrain par la vivacité galloise et imprécis dans leurs transmissions, les coéquipiers de Sergio Parisse se sont fait surprendre en début de match par deux essais gallois, aplatis par Macauley Cook et Nick Williams. Néanmoins transcendés par la mise au point de Gonzalo Quesada à la pause, les Parisiens attaquaient le deuxième acte pied au plancher. Le pilier géorgien Giorgi Melikidze puis, dix minutes plus tard, Mathieu De Giovanni, remettaient le Stade français dans le sens de la marche. A l’heure de jeu, l’essai en coin de Sekou Macalou enterrait définitivement des Blues dynamiques mais trop peu puissants pour rivaliser sur quatre-vingt minutes. Pour leur dernier match à Jean Bouin, les soldats roses se montraient dignes de leur sublime fin de saison et gagnaient logiquement le droit de disputer à Northampton ou au Connacht, d’ici huit jours, une place en Champion’s Cup.

 

Le plus bel essai

70 e minute de jeu. Les Blues sont à proximité de l’en-but parisien mais une passe galloise est interceptée par Sergio Parisse, très en jambes ce vendredi soir. Le capitaine de la squaddra azzura accélère sur vingt mètres et, d’un geste qui n’appartient qu’à lui, délivre une merveille de passe au pied croisée sur l’autre aile. Meyer Bosman est à la récupération, donne la balle à Jules Plisson dans la foulée, lequel offre aussitôt à Laurent Panis un essai de cent mètres tout à fait sublime. Claqué sur l’action, le talonneur parisien devra néanmoins quitter la pelouse de Jean Bouin.

 

L’homme du match

Le talonneur parisien Rémi Bonfils n’a pas laissé une minute de répit aux attaquants gallois. Très efficace en défense et, comme à son habitude, excellent dans le jeu au sol, le barbu de la Porte d’Auteuil fut l’un des grands messieurs de cette rencontre européenne. Chapeau bas.

 

Les meilleurs

Au Stade français : Burban, Gabrillagues, Waisea, Bonfils, Parisse, Bosman, Macalou, Danty.

À Cardiff : Halaholo, Cooke, N. Williams, Anscombe.

 

par Marc Duzan

Réactions

Commentaires