Agen - Montauban, les matchs dans le match

  • Agen - Montauban, les matchs dans le match Agen - Montauban, les matchs dans le match
    Agen - Montauban, les matchs dans le match
Publié le , mis à jour

Les deux équipes s'affrontent à Bordeaux pour une place en Top 14. Présentation des duels d'un match qui s'annonce épique. 

Antoine Erbani / Amédée Domenech

 Deux éléments clés du huit de devant lot-et-garonnais et tarn-et-garonnais. Et si leurs patronymes résonnent comme des symboles dans le patrimoine de l’Ovalie française, les deux hommes ont su se forger leur propre destinée. Pur produit agenais, Antoine Erbani a pris cette saison une nouvelle dimension. Promu capitaine en début de saison du SUALG, le joueur de 26 ans est le deuxième joueur le plus utilisé de l’effectif bleu et blanc. Titularisé à 27 reprises en 28 journées, il a endossé le costume de leader du vestiaire. Puissant à l’impact (1,92 m, 102 kg), et doté d’une belle capacité d’avancée au ras des rucks comme en témoigne son essai en demi-finale face à Biarritz, Erbani est également à créditer d’un important abattage défensif. Toujours dans le contrôle (deux cartons jaunes cette saison), il dégage une impression de maturité assez forte. En face de lui, Amédée Domenech, 31 ans, est lui aussi l’un des cadres des Vert et Noir. Montalbanais depuis la saison 2010-2011, arrivé en provenance du Bugue, l’ancien Espoir de Brive a tout connu avec le groupe sapiacain, de la Fédérale 1 à la montée en Pro D2. Joueur de devoir, adroit aussi bien de ses mains que de ses pieds (il avait réussi une pénalité de plus de cinquante mètres lors de la saison 2014-2015), il est également le deuxième joueur le plus utilisé de l’effectif sapiacain (1733 minutes, 21 titularisations en 27 feuilles de match). Avec deux essais à son compteur, il apporte offensivement. Entre ces deux cerveaux du pack, qui saura forcer son destin ?

 

Maxime Mathy / Johann Sadie

Maxime Mathy (25 ans) et Johann Sadie (28 ans) font partie des belles révélations de ce Pro D2 2016-2017. Tous les deux sont devenus des cadres de leurs équipes et se sont imposés parmi les meilleurs spécialistes du championnat à leurs postes respectifs. Maxime Mathy, le Français de Montauban, évolue plutôt en numéro 12, dans un rôle de premier centre créateur capable de soulager son ouvreur. Il se mue aussi en un redoutable finisseur, puisqu’il a déjà inscrit neuf essais cette saison. Johann Sadie, le Sud-Africain d’Agen, est une bombe humaine qui porte souvent le numéro 13. On mise sur ses qualités de vitesse et de puissance pure pour finir les coups. Ses « bonnes mains » lui permettent de faire rebondir le jeu avec aisance. Recruté par Agen pour la saison 2015-2016 et affronter le Top 14, le joueur n’a pas tardé à apporter de solides garanties. Si ses performances n’ont pu éviter la descente aux Lot-et-Garonnais, Johann Sadie a quand même été crédité de belles lignes statistiques : avec 21 matchs joués en Top 14, 20 titularisations et… 8essais pour 40 points. Doté d’un gabarit hybride (1,87 m, 92 kg), loin des standards sud-africains, le joueur de 28 ans base son rugby sur les prises d’intervalles. Philippe Sella ne tarit pas d’éloges au sujet de son poulain : « Johann est un joueur qui est toujours dans l’avancée. Il est doté d’un gabarit relativement modeste mais il est dur sur l’homme, dur à l’impact et il parvient à jouer en avançant… Il déstabilise ses adversaires sur ses angles de courses et sa capacité à accélérer à la prise du ballon… Johann est très intelligent, il a un sens du placement très développé. » Le duel entre les deux hommes promet des étincelles.

 

 Par Enzo Diaz et David Bourniquel

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?