Stade français : Wild choisi, avec Papé super manager ?

  • Stade français : Wild choisi, avec Papé super manager ?
    Stade français : Wild choisi, avec Papé super manager ?
Publié le

Ce soir, le milliardaire allemand Hans-Peter Wild devrait être officiellement choisi par l’association du Stade français pour devenir le nouveau propriétaire du club de la capitale.

Hier, Thomas Savare et son bras droit Pierre Arnald ont étudié toute la journée les deux dossiers qu’avaient d’un côté déposé Universal et les anciens joueurs du Stade français, de l’autre l’entrepreneur allemand Hans-Peter Wild. Et ce midi, les deux hommes se seraient prononcés en faveur du projet porté par le milliardaire germanique, propriétaire des jus de fruit Capri-Sun. Qu’est-ce qui a fait pencher la balance en faveur de Wild ? L’investissement brut, d’abord, puisque le miliardaire est prêt à injecter trente millions d’euros sur les trois prochaines années dans le club, contre dix millions sur cinq ans pour le projet des « anciens ». Ensuite, l’association du Stade français voyait d’un très bon œil l’arrivée au club de Hans-Peter Wild, un homme sensible à la formation et qui avait déjà lancé une académie dans le sud ouest de l’Allemagne. Ce soir, à 19h30 et dans les locaux du stade Géo André, Thomas Savare annoncera donc son choix au bureau directeur de l’association support du Stade français, laquelle se prononcera pour ou contre la décision présidentielle. Sauf revirement de dernière minute, le souhait de Savare devrait donc être exaucé et, dans la foulée, le président de l’association Roger Boutonnet endosserait le rôle de vice-président de la nouvelle entité professionnelle.

Si l’on en sait encore peu sur les désirs à court terme du milliardaire allemand, il semble d’ores et déjà acté que Pascal Papè -l’ancien deuxième ligne international est à l’origine de la venue de Wild au Stade français- deviendra le super manager du club, dans un rôle que connut à Clermont Jean-Marc Lhermet avant qu’il ne soit quelque peu destitué. Julien Dupuy, lui, deviendra l’entraîneur des trois-quarts de l’équipe première. Il faut enfin signaler que si les dernières tractations entre Thomas Savare et les conseillers du milliardaire ont pris autant de temps, c’est avant tout parce que les émissaires allemands voulaient hériter d’un club financièrement sain : les dernières factures à l’Urssaf devaient être réglées, le déficit définitivement épongé et les indémnités de licenciement dues à l’ancien préparateur physique Alex Marco mises à plat. C’est désormais chose faite et, saus catastrophe, Hans-Peter Wild deviendra ce soir le nouveau propriétaire du Stade français.

Marc Duzan
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?