Top 14 : le bilan des demi-finales

  • Top 14 : le bilan des demi-finales
    Top 14 : le bilan des demi-finales
Publié le , mis à jour

Clermont et Toulon se retrouveront pour la finale du Top 14. Si Toulon a eu dû mal face à la Rochelle, les Clermontois ont réussi une très grosse partie face au Racing. 

La Rochelle - Toulon : la victoire à l'expérience

On pouvait attendre beaucoup de cette demi-finale entre La Rochelle et Toulon. On attendait peut-être trop. Reste que la rencontre entre les deux équipes a accouché d'une partie décevante. Le spectacle proposé par les deux a souvent été insipide et le match a tourné au duel de buteurs. Plutôt dominateurs pendant les cinquante premières minutes sans se créer des réelles occasions d'essais, les Rochelais étaient néanmoins logiquement en tête 15 à 6. Avant l'un des premiers tournants du match : l'expulsion de Pierre Aguillon pour un plaquage au-dessus de l'épaule sur James O'Connor. Un fait de jeu qui remettait les Varois dans le sens de la marche. Grâce à son buteur Leigh Halfpenny, Toulon revenait à égalité. La Rochelle ne baissait pas les bras mais Zack Holmes manquait deux pénalités. 6 points laissés en route qui vont peser lourd. Car ce qui devait arriver arriva. À l'ultime minute de la partie, le jeune Anthony Belleau (21 ans) offrait la victoire aux siens grâce à un drop parfaitement exécuté. Une belle histoire pour le jeune ouvreur, titulaire de dernière minute après la blessure de François Trinh-Duc, qui a parfaitement géré la pression des phases finales. Sans être particulièrement brillant, le RCT a fait jouer son expérience et va disputer sa cinquième finale  de Top 14 sur les six dernières saisons.

 

Clermont - Racing 92 : une demi-finale spectaculaire

La deuxième demi-finale aura presque été une antithèse de la première. Elle a en tout cas répondu à toutes les attentes en termes de jeu. Et dans le domaine, Clermont a de solides arguments. En première période, Damian Penaud et Camille Lopez était à la conclusion de deux mouvements magnifiques initiés par l'ASM. Les Auvergnats faisaient un premier trou pour mener 19 à 6 à la pause. Le début de seconde période est catastrophique  pour Clermont avec l'expulsion de Van der Merwe pour plaquage dangereux. Pourtant loin de les perturber, les hommes de Franck Azéma reprenaient leur marche en avant après avoir concédé deux pénalités. Camille Lopez y allait de son doublé alors que Fritz Lee filait lui aussi sous les poteaux. A 20 minutes de la fin, Clermont menait 37 à 12. Le Racing, champion de France en titre, s'offrait un baroud d'honneur. Masoe par deux fois et Tameifuna marquaient pour ramener la score final à 37-31. Clermont a parfaitement géré son infériorité numérique et a fait une forte impression. Le Racing 92 est passé à travers de son match et a dû attendre les dix dernières minutes pour offrir un spectacle digne d'un champion de France en titre. Clermont retrouvera donc Toulon dans une finale inédite en Top 14. 

par Pierre Loevenbruck

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?